Saturday, August 2019

Les groupes parlementaires du pouvoir chargent les grévistes

Affirmant que la satisfaction des revendications des grévistes « serait une injustice », les groupes parlementaires des partis de la majorité au pouvoir à savoir, le FLN, RND, TAJ, et du MPA ainsi que celui des indépendants ont appelé le gouvernement à être « intransigeant avec les représentants des mouvements de grève qui touche actuellement plusieurs secteurs ».

Autrement dit, les groupes parlementaires de ces partis, dont les deux formations majoritaires à l’APN, ont interpellé l’exécutif à ce qu’il hausse le ton avec les grévistes sous prétexte que leur « action paralyse des secteurs stratégiques comme la santé et l’éducation nationale ». « Les mouvements de grèves qui paralysent actuellement plusieurs secteurs stratégiques sont injustifiés », lit-on en effet dans leur communiqué commun. Demandant au Gouvernement de  « satisfaire les revendications légitimes », les présidents de ces mêmes groupes parlementaires estiment cependant que l’exécutif « ne doit pas lâcher du leste ».  « Faire machine arrière en satisfaisant les revendications des grévistes serait une injustice envers toutes les autres franges de la société », ont-ils noté.

Il convient de souligner que cette prise de position intervient quelques heures seulement après que le président de l’Assemblée  populaire nationale (APN),  Saïd Bouhadja ait reçu, hier, des représentants des médecins résidents suite à quoi le président de l’APN, s’est engagé à jouer les médiateurs entre le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) et le ministère de la Santé. Ce n’est vraisemblablement pas du goût des partis de la majorité.

Input your search keywords and press Enter.