Tuesday, October 2019

29e vendredi du Hirak à Alger: Retour de la mobilisation et rejet des élections avec  » la bande »

Pour le 29ème vendredi consécutif, les citoyens sont sortis dans les rues d’Alger pour réclamer le changement du système, le départ de ses symboles et le jugement de tous les corrompus.

Coïncidant avec la rentrée sociale, cette marche pacifique a été l’occasion pour les manifestants de réitérer les revendications déjà exprimées lors des marches précédentes, notamment celles liées au changement du système, à la lutte contre la corruption et l’indépendance de la justice. Ce vendredi à Alger était particulièrement hostile à l’organisation d’une élection avec « la bande » réitérant ainsi le départ de tous les symboles du système et l’organisation d’une élection libre et transparente.

Les principales artères de la capitale, à l’instar de la Grande-Poste, la place Maurice Audin et le Boulevard Zighout Youcef, où un dispositif sécuritaire important a été déployé, ont connu un afflux de citoyens, venus exprimer leur désir de changement, plus important que celui de vendredi passé.

Les manifestants, brandissant le drapeau national, ont entonné l’hymne national et scandé des slogans réclamant l’instauration de l’état de droit, le départ des symboles de l’ancien régime et la libération des manifestants arrêtés lors du Hirak.

Ils ont également réclamé la restitution de la souveraineté au peuple, « seule source du pouvoir ».

Input your search keywords and press Enter.