Saturday, July 2021

Les fédérations de l’UGTA apportent leur soutien à Sidi Said et chargent Hamarnia

Les différentes fédérations de l’union générale des travailleurs algériens (UGTA), se sont réunies aujourd’hui au siège de la centrale syndicale pour apporter leur soutien au SG, Sidi Said et dénoncer l’initiateur d’un mouvement de redressement à savoir, l’ex-chargé à l’organique et sénateur du tiers présidentiel, Tayeb Hamarnia.

Des anciens responsables de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) ont lancé, il y a quelques jours, un mouvement de redressement contre l’actuel secrétariat national. Appelée la «Commission nationale pour le redressement de la trajectoire syndicale»,  les contestataires ont signé leur premier communiqué la fin de la semaine dernière. Répliquant sur Hamarnia et les autres redresseurs, les responsables des fédérations de l’UGTA attaquent l’ex-organique tout en le qualifiant de « tyran » et de mauvaise gestion organique.

Chiffres à l’appui,  Achour Telli, cadre de l’UGTA, réfute, dans une déclaration à DMA, toutes les accusations des « redresseurs » concernant une supposée « mauvaise gestion » et « un recul de la représentativité de l’UGTA ». «  L’UGTA compte 2,7 millions d’adhérents dont plus de 2.3 millions de salariés jusqu’à décembre 2017 », réplique Achour Telli qui dévoile que son organisation compte également « 217 milles femmes syndicalistes ».

Input your search keywords and press Enter.