Wednesday, January 2021

Benghebrit annonce une enquête pour « débusquer les manipulateurs des élèves »

Le torchon brûle entre les syndicats du  secteur de l’éducation,  le CNAPESTE notamment,  et le ministère de l’Éducation nationale qui dénonce « certaines attitudes des syndicats de l’éducation qui ont osé manipuler et pris en otage les élèves à des fins qui ne servent ni leurs intérêts ni l’intérêt de l’école algérienne ».

 La ministre de l’Éducation nationale, Mme Nouria Benghebrit a en effet affirmé ce lundi matin, lors d’un point de presse que « certaines parties ont incité les élèves à sortir dans la rue pour réclamer la réhabilitation de leurs enseignants qui ont été radiés selon une instruction ministérielle et conformément à la loi ». Face à ce comportement « dangereux », la ministre de l’Éducation nationale a annoncé que ses services ont  saisi la DGSN pour que la lumière soit faite dans cette affaire. C’est dire que « les manipulateurs » risquent gros.

Pour ce qui est des enseignants licenciés qui n’ont pas encore regagné leurs postes, ils sont invités par leur tutelle à déposer des recours auprès de la direction de l’éducation pour leur réhabilitation. La ministre s’est, par ailleurs, dite déçue de voir certains enseignants des classes d’examen abandonner leurs postes, sans assurer un service minimum. Mme Nouria Benghebrit a indiqué un peu plus loin  que « les portes du dialogue sont ouvertes et n’ont jamais été fermées ».

Input your search keywords and press Enter.