Saturday, May 2019

Mohamed Aïssa appelle les Imams à investir Facebook

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa a appelé, jeudi à Alger, les imams à mettre à profit les nouvelles technologies et à investir les réseaux sociaux pour lutter contre l’extrémisme et le phénomène sectaires et promouvoir les véritables préceptes de l’Islam.

La société algérienne a besoin « d’un discours modéré d’éducation et de sensibilisation visant à ancrer l’amour de la patrie chez les Algériens et leur rappeler les vertus de la stabilité, d’autant que l’Algérie a vécu dans les années 90 une période difficile », a indiqué le ministre lors d’une rencontre avec les responsables du secteur et les imams.

Outre le prêche de la mosquée, le ministre a appelé les imams à investir les réseaux sociaux, particulièrement, a-t-il dit, que 33% des Algériens, soit 14 millions, utilisent Facebook, selon les dernières statistiques.

Après avoir mis l’accent sur la nécessité de créer des pages au nom des mosquées pour servir de « rempart »  face au discours de haine, au port d’armes, de division, de sectarisme et d’athéisme ciblant les Algériens de façon méthodique et sous différentes formes , le ministre a appelé les imams à « diffuser des prêches et des avis unifiés sur les questions qui concerne la nation ».

Par ailleurs, le ministre a apporté un démenti à l’existence d’une quelconque fatwa décrétant interdit la « Harga » ou la grève, affirmant qu’aucun imam n’a décrété une telle fatwa.

Lire aussi:

Bouabdallah Ghlamallah déclare « El Harga Haram »  

Le haut conseil islamique « n’a jamais émis une Fetwa sur le caractère illicite des grèves »

 

S’agissant du poste de Mufti de la République, M. Aissa a indiqué que la question relevait du président de la République, rappelant, dans ce sens, que l’émission de fatwas individuelles était du ressort du ministère, tandis que le Haut conseil islamique (HCI) à la charge d’émettre des fatwas pour l’ensemble des Algériens.

à noter que cette réaction du ministre des affaires religieuses intervient après l’étude de faite par le site spécialisé fanzone-im.dz, édité par l’agence Interface Médias, sur les tendances religieuses des algériens sur le réseau social Facebook, qui a révélé une dépendance quasi-totale au contenu religieux étranger.

Input your search keywords and press Enter.