Monday, July 2019

La cour suprême ébranlée par un scandale de corruption

La cour suprême est ébranlée depuis plusieurs mois par un scandale de corruption. Trois accusés dont le greffier en chef auprès de la cour suprême sont mis en détention provisoire depuis cinq mois pour une affaire de corruption.

Dans son édition d’aujourd’hui, le quotidien Ennahar rapporte en effet que le greffier en chef auprès de la cour  suprême répondant aux initiales Mme  A.M,   a été arrêté dans une affaire de corruption avec son frère et une troisième personne. L’affaire remonte à la fin de l’année dernière lorsque la victime, un entrepreneur, et la gendarmerie ont tendu un piège aux accusés. L’opération s’est soldée par l’arrestation d’un des accusés en flagrant délit avec une somme de 100 millions de centimes. L’enquête a, par la suite révélé, deux autres victimes qui ont versé des sommes dépassant les 200 millions de centimes pour la même personne. Selon la même source, le juge d’instruction de la cinquième chambre de la cour de Sidi M’hamed a transféré (hier mardi), le dossier des accusées à la cour pour la comparution des mis en cause, mais le juge en charge de l’affaire a reporté le procès à la fin du mois de mai. Les griefs retenus contre les accusés sont ;  « constitution d’association de malfaiteurs, trafic d’influence et escroquerie ».

La victime est un entrepreneur dont on a exigé la somme de 100 millions de centime pour la régularisation d’un dossier portant acquisition d’un foncier, resté en suspens au niveau de la cour suprême.  L’accusée âgée de 38 ans, a été, selon la même source, suspendue de son poste par le ministère de la justice. Cependant, la cour a refusé la requête de l’avocat de défense pour la libération du troisième accusé handicapé et atteint d’une maladie mentale.  Affaire à suivre…..

Input your search keywords and press Enter.