Affaire de la cocaïne : Le général Hamel parle « de dépassements dans l’enquête préliminaire»

Le directeur général de la sureté nationale, le général Abdelghani Hamel, a réagit ce mardi sur l’enquête qui a suivi l’affaire de saisie de 701 kg de cocaïne au port d’Oran.

Le DGSN a réagit aujourd’hui sur l’affaire de la cocaïne tout en accusant de parties, sans les nommer, « de dépassement et d’entorse lors des l’enquête préliminaire ». Hamel qui remercie les juges d’avoir fait face à ces « dépassements » et « n’ont pas laissé les choses débordées », a également affiché sa « confiance total » dans l’appareil judiciaire, affirmant que les services de la police continueront de collaborer avec la justice. «  Malgré que notre institution ne soit pas impliquée directement dans l’enquête de cette affaire, nous transmettrons tous les dossiers en notre possession concernant cette affaire à la justice », a-t-il déclaré à la presse.

Par ailleurs, le DGSN semblait envoyer des messages et des parties, sans les nommé toujours, en déclarant que « celui qui veut lutter contre la corruption doit être propre ». Il a laissé entendre que l’institution policière est ciblée « injustement » dans cette affaire. Il a ajouté que son institution poursuivra la lutte contre la corruption.  « L’institution policière est décide à rester au service de la justice, du citoyen et de la société algérienne », a-t-il affirmé.

Le DGSN a conclut en déclarant que « personne ne peut arrêter cette institution (policière) ni par des calomnies, ni par la peur, ni par autre chose. Nous continuons de résister ».

Lire aussi: Affaire de la Cocaïne: la DGSN s’explique à propos de l’implication de son chauffeur

Input your search keywords and press Enter.