Tuesday, December 2018

Affaire Kamal Chikhi : Limogés récemment, deux généraux devant la justice militaire

L’affaire dite de « la cocaïne » ou « l’affaire de Kamal Chikhi » ne cesse de jeter des soupçons sur des éventuelles complicités au sommet de l’Etat y compris dans les rangs de l’armée.

A en croire l’hebdomadaire français Jeune Afrique , les deux généraux limogés par Bouteflika le 4 juillet dernier à savoir Boudouaour Boudjemaâ et Mokdad Bouziane, respectivement directeur central des finances et directeur du personnel au ministère de la Défense, ont été entendus par la justice.

La même source indique qu’ils ont été entendus au cours de la semaine dernière par un juge d’instruction relevant du tribunal militaire de Blida. Les autorités judiciaires militaires soupçonnent les deux généraux de profiter des largesses de Kamel Chikhi, principal suspect dans l’enquête ouverte après une saisie record de Cocaïne à Oran.

Si ces informations se confirment, le lien entre les derniers limogeages dans les services de sécurités et d’autres institutions de l’Etat commencent à se préciser, du moins pour ces deux premiers cas cités par le média français.

Tous nos articles sur l’affaire Kamal Chikhi

Input your search keywords and press Enter.