Monday, October 2020

Ali Ghediri dévoile les grandes lignes de son programme

L’on sait désormais en quoi consiste le programme du candidat à la candidature pour la présidentielle, Ali Ghediri. Le général major à la retraite a dévoilé en a dévoilé les grandes lignes.

Sur 8 points, Ghediri insiste sur « la rupture » dans différents aspects de la gestion. Le candidat dit ainsi vouloir « rompre avec l’autoritarisme et le système rentier et clientéliste, celui des groupes d’intérêts et des oligarques » et « édifier une IIème République réellement démocratique et moderne; bâtir un Etat de droit reposant sur les libertés individuelles et les valeurs communes nationales, où le citoyen sera le déterminant central dans l’équation sociale, politique et économique ».

Ali Ghediri veut « restaurer l’autorité de l’Etat en renforçant son assise démocratique à travers l’élection d’institutions nationales démocratiques, élues au suffrage universel où la séparation des pouvoirs entre exécutif, législatif et judiciaire serait une réalité tangible ».

Toujours dans le registre de la rupture, le général à la retraite envisage de « rompre avec les inégalités sociales et orienter l’aide de l’Etat dans quelque domaine que ce soit vers les franges de la population qui en ont réellement besoin », « rompre avec le discours démagogique, les pratiques populistes et la distribution politiquement intéressée de la rente » et surtout « rompre avec l’économie de rente et avec la dépendance des hydrocarbures par la promotion d’une économie de production ». La rupture c’est aussi avec ce qu’il qualifie de « centralisme stérile » et avec « l’instrumentalisation » des déterminants fondamentaux de notre identité nationale que sont « l’islam, l’histoire, la langue arabe et la langue amazigh ».

Ali Ghediri veut enfin « consolider l’unité et la cohésion nationales dans le respect de la diversité et des libertés individuelles ».

Input your search keywords and press Enter.