Sunday, October 2019

Anniversaire du séisme de Boumerdès: éradication des derniers stigmates de la catastrophe

A la veille du 15e anniversaire du séisme qui a ébranlé Boumerdès un tristement inoubliable soir du 21 mai 2003, la wilaya est le théâtre d’importantes opérations visant l’éradication des derniers stigmates de cette catastrophe naturelle, à savoir les chalets construits au lendemain du séisme pour assurer gite aux sinistrés.

D’importants moyens humains et matériels sont mobilisés, sur le terrain, pour faire aboutir cette entreprise (éradication des chalets) suite à l’engagement pris dans ce sens par les autorités locales, qui ont fixé un calendrier allant jusqu’à fin 2018 pour l’opération, au lieu de fin 2017, comme initialement programmé.

Les délais de l’opération ont été « prorogés » suite à la « lenteur » enregistrée dans certains chantiers pour le relogement des occupants de ces chalets, principalement en raison du « retard accusé dans le versement des créances des entreprises de réalisation en charge, ainsi que dans le financement des opérations d’aménagement externes », selon les explications du wali de Boumerdes, Abderrahmane Madani Faouatih.

L’opération de démolition des 14.927 chalets, répartis sur 95 sites à travers 28 communes, a été officiellement entamée le 26 décembre 2016, depuis la commune d’Ouled Hedadj (Ouest de la wilaya) où 500 chalets ont été détruits. Ces derniers ont été installés pour accueillir les sinistrés de la catastrophe naturelle, avant leur redistribution dans le cadre social.

L’éradication des chalets, transformés au fil des années en « une lourde charge » du fait de leur dégradation, ayant terni le paysage de la région, est un « engagement et un défi majeur »,   a assuré le wali, exprimant ainsi sa détermination quant à la « démolition progressive de la totalité des chalets, dans les délais impartis ».

Il a fait cas, à ce titre, de près de 9.800 unités de logements (en cours de réalisation), affectés à cet objectif, et dont les chantiers ont nécessité l’installation d’une commission de wilaya chargée de leur suivi et de leur livraison dans les délais.

Un programme a été fixé pour l’opération en 2017, prévoyant trois opérations de démolition par mois, aboutissant à ce jour, à l’éradication de plus de 7000 chalets avec plus de 6.800 familles relogées, représentant une population globale de 35.000 âmes avec une moyenne de cinq membres par famille et par logement.

Actuellement, 18 sites de la wilaya, au niveau de 13 communes, sont totalement « débarrassés » des chalets et ce, à Ouled Hadadj, Khemis El Khechna, Si Mustapha, Ben Choud, Hammadi, Taouergua, Baghlia, Bordj Menail, Naciria, Boumerdes, Legata, Issers et Ouled Moussa, tandis que 15 autres communes sont toujours concernées par l’opération.

La démolition des chalets a permis la récupération d’une assiette de plus de 200 ha, sur un foncier ciblé estimé à 800 ha.

L’assiette libérée est destinée à l’implantation de nombreux programmes de logements et d’équipements intégrés, dont 8.400 logements AADL, 1.787 logements publics locatifs (LPL) et 1.120 logements promotionnels aidés (LPA)

Le nombre de chalets éradiqués porté à 11.000 au 5 juillet prochain

Le nombre de chalets éradiqués sur le territoire de la wilaya de Boumerdès sera porté à 11.000 (sur un total de 15.000), avant le 5 juillet prochain, « si des dotations financières sont disponibles pour l’aménagement des cités d’habitation destinées au relogement de leurs résidants », a promis le chef de l’exécutif.

Il a rassuré que cet objectif « est à la portée », sauf cas de force majeure lié à l’indisponibilité des dotations financières estimées, selon lui, à 600 millions de DA, nécessaires pour le parachèvement des aménagements externes des cités d’habitation réceptionnées

La wilaya de Boumerdès a bénéficié, depuis 2013, d’un programme de logements de 12.000 unités dans les deux formules, à savoir le public locatif (LPL) et le programme de résorption de l’habitat précaire (RHB). Ces logements, dont une moitié a déjà été livrée et attribuée et le reste est en cours de réalisation, sont principalement destinés à l’éradication des chalets.

L’Etat a, également, procédé à la réalisation d’un programme de logement « d’urgence » englobant 8.000 unités, en vue de recaser les sinistrés du séisme, dont une majeure partie (programme) a été livrée. Quant au reste, à savoir 500 unités, leur réception interviendra « sous peu », est-il signalé.

Selon les chiffres fournis par la wilaya, près de 7.000 familles sinistrées, dont les habitations se sont effondrées (classées rouge), ont été relogées au titre de ce programme d’urgence, tandis que près de 3.300 familles (également classées dans la même case) se sont vues accorder des aides financières directes destinées à la reconstruction de leurs habitations détruites ou l’achat de nouveaux logements.

Les communes de la wilaya abritant des chalets sans avoir bénéficié de projets destinés à leur éradication sont en cours de prise en charge via la réalisation de logements à leur profit, au niveau d’autres localités de la région, a encore signalé le wali.

Input your search keywords and press Enter.