Tuesday, July 2019

ANP: sortie de la 47e promotion de la session commandement et Etat major

Le commandant des forces terrestres, le général-major Saïd Chengriha a présidé, mardi à l’Ecole de commandement et d’Etat major Hamouda Ahmed dit « Si El Haouès », la cérémonie de sortie de la 47e promotion-session commandement et Etat major- pour l’année scolaire 2018-2019, baptisée du nom du Chahid de la Révolution, Kerfa Mohamed.

La cérémonie qui s’est déroulée en présence d’officiers supérieurs des différentes directions et services du ministère de la Défense nationale (MDN), ainsi que des membres de la famille du Chahid a été inaugurée par une parade exécutée par les différentes promotions sortantes, et l’inspection des carrés de la promotion sortante à la place de rassemblement.

Dans son allocution à l’occasion, le commandant de l’école, le général-major Bensghir Abderrahmane a mis en avant les grands axes de la formation au sein de cette école, ainsi que les connaissances scientifiques et militaires inculquées aux stagiaires par des enseignants qualifiés pour les habiliter « à accomplir leur noble mission avec professionnalisme », appelant les promotions sortantes « à faire preuve de dévouement et d’un haut sens des responsabilités lors de l’accomplissement de leur mission, et de mobiliser les énergies et les connaissances au service de l’ANP, pour réaliser les aspirations de la nation et partant répondre aux exigences de l’heure ».

Il les a incité, en outre, « à consentir davantage d’efforts dans la défense de la souveraineté du pays, sa sécurité et sa stabilité ».

Une vidéo retraçant les activités de l’école de commandement et d’Etat major et son cursus de formation a été projetée à l’occasion avant la remise des diplômes aux lauréats.

Lors de cette cérémonie ponctuée par une exposition sur les principales activités de la promotion sortante, le commandant des forces terrestres et le commandant de l’école ont honoré la famille du Chahid.

Né le 21 septembre 1927 à Bourkika (Tipasa), le chahid Kerfa Mohamed fut parmi les premiers à rejoindre les rangs de la Glorieuse guerre de libération nationale, participant à l’approvisionnement des moudjahidine.

Il est arrêté par les forces coloniales suite à sa dénonciation en 1955, et subi les pires formes de torture.

Après sa libération, il regagne les rangs de l’Armée de libération nationale (ALN) et participe à plusieurs opérations contre l’occupant français.

Parmi les postes qu’il a occupés, celui de responsable militaire de la 4e wilaya historique où il a participé à plusieurs batailles avant de tomber au champ d’honneur fin 1958.

Input your search keywords and press Enter.