Sunday, September 2020

Aucune victime algérienne dans la frappe aérienne contre un centre de migrants en Libye

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif a indiqué jeudi qu’aucun Algérien ne figurait parmi les victimes de la frappe aérienne ayant ciblé un centre d’hébergement de migrants à Tajoura dans la banlieue de Tripoli (Libye), ajoutant que le seul Algérien qui se trouvait dans le centre est sain et sauf.

« Selon les informations qui nous sont parvenues de sources libyennes responsables, aucun Algérien ne figure parmi les victimes », a affirmé M. Benali Chérif dans une déclaration à l’APS. « Un seul citoyen algérien était détenu dans le centre d’hébergement de Tajoura », a-t-il ajouté, précisant que « les mesures de de son rapatriement étaient en cours de finalisation et il est sain et sauf ».

Les services consulaires algériens à Tunis sont à pied d’œuvre pour le rapatrier vers l’Algérie dans les plus brefs délais, et ce, en coordination avec les autorités libyennes, a souligné le porte-parole, rappelant que les services du ministère « ont toujours œuvré, en coordination avec les autorités libyennes, à rapatrier tous les citoyens détenus en Libye vers l’Algérie ». La dernière opération a concerné 46 citoyens algériens ayant été rapatriés en novembre et décembre 2017, a-t-il rappelé.

« Suite à la frappe aérienne ayant ciblé un centre d’hébergement de migrants à Tajoura, les services du ministère des Affaires étrangères ont pris contact avec les autorités libyennes pour s’enquérir de l’éventuelle présence d’Algériens parmi les victimes », a déclaré M. Benali Chérif.

L’Algérie avait condamné mercredi « avec force » la frappe qui a ciblé un centre d’hébergement de migrants à Tajoura dans la banlieue de Tripoli (Libye), appelant à déterminer les responsabilités et à identifier les auteurs et toutes les parties impliquées dans cette agression abjecte qui a fait 60 morts et plus de 130 blessés.

Input your search keywords and press Enter.