Monday, November 2020

Belhimer adresse ses condoléances « les plus attristées » à la famille du défunt Mohamed Baghdadi

Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Amar Belhimer a adressé jeudi ses condoléances « les plus attristées » à la famille de l’ancien journaliste Mohamed Baghdadi, décédé mercredi à Blida du nouveau coronavirus (Covid-19).

« En cette douloureuse circonstance, le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, ainsi que l’ensemble des cadres et des personnels du secteur adressent leurs condoléances les plus attristées à la famille du défunt », a-t-il écrit dans un message à la famille de feu Mohamed Baghdadi, décédé à l’âge de 79 ans.

« L’Algérie perd en la personne de Mohamed Baghdadi une figure émérite de la presse nationale et du monde artistique », a-t-il affirmé, soulignant que le défunt avait contribué « tant avec sa plume qu’à l’aide de sa palette », à « +dessiner+ les plus belles pages du quotidien El Moudjahid des années durant ».

« La Bonhomie et les compétences professionnelles du défunt faisaient l’unanimité tant au sein des rédactions que sur la scène de l’art », a-t-il ajouté.

Actif dans plusieurs domaines, notamment la peinture et le théâtre, le défunt a exercé aussi en tant que journaliste au quotidien « El Moudjahid » où il a été à la tête de la rédaction culturelle de 1970 à 1990, avant de prendre sa retraite.

Né en 1941, Mohamed Baghdadi a entamé sa carrière artistique en 1967 avec une première exposition de ses tableaux. Ensuite, il a suivi une formation en théâtre et participé à plusieurs feuilletons algériens, tout en contribuant à l’écriture des scénarios.

Input your search keywords and press Enter.