Monday, June 2021

Benghebrit entame la procédure de radiation des enseignants grévistes

Alors que l’Association nationale des parents d’élèves  (ANPE) a protesté « énergiquement » contre la grève illimitée lancée par le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (CNAPESTE ) et appelé à un dialogue « constructif » et « responsable » pour éviter l’irréparable, la ministre de l’Éducation nationale est encore une fois montée au créneau menaçant tout bonnement  de radier les enseignent grévistes.

« Qu’est ce qu’a décidé le tribunal ? Que la grève est illégale, que la reprise doit être immédiate et qu’il n’y ait pas d’entrave au travail de ceux qui viennent enseigner. L’objectif n’est pas de remplacer les enseignants. Mais l’élève a des droits et nous avons l’obligation d’assurer la continuité des enseignements », a en effet affirmé Mme Nouria Benghebrit dans un entretien aujourd’hui à TSA.   Y-aura-t-il d’autres sanctions contre les grévistes?  « Ce sera la radiation », assure-t-elle.

« À Blida il y a eu première puis une deuxième mise en demeure. Ils auront quinze jours pour se décider. Les enseignants seront informés individuellement. Chacun doit prendre ses responsabilités, ils ont le droit au recours car on applique la réglementation car nous sommes tenus de respecter et d’appliquer la réglementation en vigueur », a encore soutenu le ministre de l’Education. Par cette procédure de mise en demeure, la ministre de l’éducation a déclenché la procédure de radiation des enseignants. En effet, la radiation d’un enseignant ne peut intervenir sans passer par les mises en demeure comme le dit la loi. Cependant, la radiation n’aura lieu concrètement que si les grévistes refusent de reprendre le travail au bout de 15 jours.

Pour rappel, les principales revendications de ce syndicat autonome portent sur le plein respect de la teneur des conventions signées avec le ministère de l’Éducation nationale, notamment en ce qui concerne la régularisation de la situation des personnels occupant des postes en voie de disparition, la médecine du travail, l’actualisation de la prime de zone pour le travail dans le sud, le logement et les promotions.

Input your search keywords and press Enter.