Sunday, November 2019

Bouhamroun : Echourouk TV attaque Kamal Daoud et Ennahar TV s’excuse (Vidéos)

La polémique au sujet de la propagation surprenante de l’épidémie de la Rougeole enfle. La publication de l’écrivain et chroniqueur controversé, Kamal Daoud, hier sur son compte Facebook a fait réagir les médias visés par ses accusations.

L’auteur de Meursault contre-enquête a rappelé dans un post sur son compte Facebook hier que des médias arabophones « acquis » pour les thèses islamistes ont « incité » les parents à ne pas vacciner leurs enfants, ce qui a contribué, selon lui, à la situation épidémique actuelle.

Se sentant visée par la publication de Kamal Daoud, la chaine de télévision privée, Echourouk TV, a diffusé un petit reportage au vitriol contre l’auteur. Abordant la position de l’écrivain, le commentateur de la chaine, comme le montre la vidéo, accuse Kamal Daoud de « fabriquer des polémiques au détriment de la santé des algériens », qualifiant sa sortie de « folklorique ». Comprendre que l’ex-chroniqueur du Quotidien d’Oran, utilise cette conjoncture dramatique pour régler « ses comptes idéologiques » avec certains médias. Le reportage aborde également la position de Naima Salhi, qui dénonce « un complot étranger » contre le Sahara algérien.

Voir la vidéo

Ennahar TV provoque la colère des habitants du Sud

De son côté l’autre chaine de télévision controversées, Ennahar TV, s’est retrouvée « sans le vouloir », au cœur d’une polémique qui a obligé un de ses journalistes à demander des excuses aux téléspectateurs du sud algérien. Le titre d’une émission a provoqué un tollé auprès des habitants du sud algérien et sur les réseaux sociaux. Il s’agit de : « La menace de l’épidémie de la Rougeole qui vient du Sud et qui se propage au Nord ». Un titre maladroit et discriminatoire, qui a indirectement présenté les habitants du Sahara comme la source de cette maladie. La colère des algériens du sud a, heureusement, poussé le journaliste à présenter des excuses en direct sur la chaine indiquant  que son titre a été mal interprété.

Voir la vidéo

2300 cas et 13 wilayas touchées

Pendant que les politiques, les intellectuels et les médias s’échangent les accusations, l’épidémie prend de l’ampleur. Selon le bilan actualisé aujourd’hui par le ministère de la santé, la Rougeole a déjà fait 13 morts et plus de 2300 cas enregistré dans 13 wilayas.

Voire la vidéo

Input your search keywords and press Enter.