Friday, October 2020

Boukadoum met en garde contre la gravité de la détérioration de la situation en Libye

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a mis en garde, mercredi, contre « la gravité de la détérioration de la situation en Libye et ses répercussions sur la sécurité de la région », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Intervenant lors d’une réunion par visioconférence du Conseil de sécurité à New York sur la crise libyenne, regroupant les parties ayant pris part à la Conférence de Berlin sur la Libye en janvier 2020, M. Boukadoum a appelé « toutes les parties régionales et internationales concernées par la question libyenne à intensifier les efforts pour trouver une solution à la crise à même de garantir l’unité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye », précise la même source.

A ce propos, le ministre a mis en avant « l’approche de l’Algérie, à laquelle adhèrent toutes les parties libyennes, et basée sur l’arrêt de l’effusion du sang et l’exhortation des frères libyens à adopter le dialogue comme seule et unique voie pour parvenir à un règlement politique à la crise, conformément à la légalité internationale et aux conclusions de la Conférence de Berlin, et dans le respect total de la volonté souveraine du peuple libyen ».

La participation de M. Boukadoum à cette réunion intervient sur invitation du ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, ajoute la même source.

Input your search keywords and press Enter.