Sunday, September 2020

Brahim Laalami reste en prison malgré la requalification des faits (actualisé)

Finalement, le procureur du tribunal de Bordj Bouerredj  à introduit un appel auprès de la chambre d’accusation après la requalification des faits dans l’affaire de Brahim Laalami. Cet appel prolongera la détention de l’activiste jusqu’à la décision de la chambre d’accusation.

L’activiste Laalami Chems Eddine dit Brahim « sera libéré dans quelques instants, après requalification des faits vers la correctionnelle », rapporte le comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Selon la même source, le procureur du tribunal de Bordj Bouerreridj veut faire appel de cette décision. « Si le procureur fera appel, Laalami ne sera pas libéré. Le procureur a 24 heures devant lui pour faire appel », explique le CNLD.

Le 9 février dernier, Brahim laalami a été condamné à deux mois de prison ferme par le tribunal de Zemoura (Bordj Bou Arreridj). Mais l’activiste est resté en prison à cause d’une deuxième poursuite judiciaire engagé contre lui et qui lui valu un mandat dépôt empêchant ainsi sa libération.

Pour rappel, Brahim Laalami a été arrêté, le 31 octobre 2019 lors de sa participation à une manifestation contre l’élection présidentielle du 12 décembre à Alger.

Input your search keywords and press Enter.