Ce qu’il faut prendre comme précautions pour faire face aux fortes chaleurs

Le ministère de la Santé et la Protection civile ont rappelé les citoyens, notamment les populations vulnérables, à prendre les précautions nécessaires pour se protéger des effets des fortes chaleurs, qui affectent depuis une semaine le pays notamment dans le Sud où la température frôle les 48 degrés.

Les populations vulnérables, constituées des enfants en bas âge, des personnes âgées et des malades chroniques, doivent prendre certaines précautions pour éviter de fâcheuses conséquences de ces chaleurs.

En effet, selon l’Office national de météorologie, a émis depuis une semaine une série de BMS, annonçant une vague de chaleur sur le Sud du pays où le thermomètre peut dépasser les 48 degrés.

Recommandations 

Il est recommandé aux citoyens de fermer les volets et les rideaux des façades des logements exposées au soleil, de maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure, d’éviter de sortir aux heures les plus chaudes, de le faire, en cas de besoin impératif, tôt le matin ou tard le soir, de mettre des vêtements légers et amples et de rester à l’ombre et à l’abri d’une exposition prolongée au soleil.

Il est préconisé, aussi, de prendre, dans la mesure du possible, plusieurs douches par jour, de boire suffisamment d’eau et d’éviter les boissons très sucrées ou à forte teneur en caféine, ainsi que les activités extérieures (sports, jardinage, bricolage, etc.).

Les symptômes qui doivent alerter 

Le ministère de la Santé avait attiré l’attention des citoyens qu’en cas de vague de forte chaleur, les symptômes suivants doivent les alerter: maux de tête, envie de vomir, soif intense, peau anormalement chaude, rouge et sèche et confusion mentale.

Ces symptômes peuvent indiquer un coup de chaleur, avait-il mis en garde, recommandant, dans ce cas, d' »agir rapidement », en appelant les secours (SAMU, Protection civile) et, en attendant, de transporter la personne présentant l’un de ces symptômes dans un endroit frais, de la faire boire, l’asperger d’eau fraîche (ou la couvrir avec un linge humide) et l’éventer.

Le ministère avait rappelé, en outre, que le secteur a mis en place une « organisation spécifique » pour la prise en charge des effets induits par la canicule.

Cette organisation comprend, notamment, l’élaboration d’une fiche technique relative à la conduite à tenir en cas de coup de soleil ou une complication due à la chaleur, la présence effective des personnels des urgences, l’identification de lits de réanimation dédiés à la prise en charge des complications dues à la canicule, et la disponibilité effective d’un stock de produits pharmaceutiques spécifiques y compris les fluides médicaux.

Input your search keywords and press Enter.