Saturday, October 2020

Covid 19 : associer des experts en psychologie au comité scientifique «est une vraie urgence»

Associer des experts en sociologie et en psychologie au comité scientifique de lutte contre le Covid-19et «est une vraie urgence », a indiqué jeudi le chef de service de pédopsychiatre à l’hôpital Mahfoud Boucebci de Cheraga .

S’exprimant dans l’émission l’Invité de la rédaction de la Radio chaine 3, Pr Madjid Tabti a expliqué que les gens souffrent du confinement qui a fait des dégâts sur le plan psychologique, notamment chez les enfants. Ces derniers sont enfermés, depuis 6 mois à la maison. « Il y a eu une rupture scolaire, donc on doit les préparer à la scolarité», a-t-il ajouté, en précisant qu’il faut faire vite puisque on est à la vielle de la rentrée sociale.

Selon lui, le stress, lié au confinement a fait déjà fait beaucoup de victime conduisant même « à une surconsommation de cannabis », surtout chez les jeunes.

Par ailleurs, évoquant les Algériens qui ne croient pas au Virus et qui ne respectent ni le confinement, ni les gestes barrières, le Pr Madjid Tabti invite ces gens-là à aller au niveau des morgues pour constater les dégâts avec leur propres yeux.

L’interviewé appelle la population algérienne à faire très attention, se protéger et faire confiance aux instances qui gèrent cette crise sanitaire. « Le virus n’as pas de colleur politique, le virus vous attaque et vous détruit et il vous tue. Il faut se comporter de façon intelligente » a-t-il précisé.

Pour lui, s’il y a des gens qui ne respectent pas le confinement et les gestes barrières, « peut être que le message n’a pas été bien transmis ». Donc, précise a t-il, il faut penser sérieusement à changer la manière de transmission de message qui doit être «propre correcte et simple».

On a affaire à une jeunesse, dit-il, et les réseaux sociaux doivent jouer un rôle très important dans ce domaine-là, fait-il remarqué en précisant que le Professeur Raoul Dédier a préféré faire ses déclarations sur les réseaux sociaux parceque, selon lui, «il y a trois fois plus de monde que la télévision et la radio ». Il faut utiliser ces réseaux « comme un moyen de communication transparent », insiste le Pr Tabti.

Input your search keywords and press Enter.