Tuesday, December 2020

Covid-19: le port de la bavette seule mesure-barrière permettant d’aller au déconfinement

Le port de la bavette demeure la « seule mesure-barrière » permettant d’aller au déconfinement et de réduire de « façon spectaculaire » la propagation de la pandémie du Covid-19, a affirmé mercredi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.

« Si chacun prenait la précaution de porter une bavette, la propagation du Coronavirus serait réduite de façon spectaculaire, car c’est la seule mesure-barrière qui nous permettra d’aller au déconfinement », a déclaré M. Benbouzid à l’APS, en marge du point de presse quotidien consacrée à l’évolution du Covid-19.

Tout en considérant que les chiffres liés aux cas confirmés peuvent paraître « inquiétants », il a tenu à préciser que le virus est « en train de se développer en dents de scie » et que, par conséquent, « nous ne sommes pas en situation de pente, mais en phase de plateau ».

De plus, l’Algérie qui avait affronté le virus au début de son apparition avec seulement 3 sites de prélèvement (Alger, Oran et Constantine) pour moins de 100 sujets positifs, elle en dispose actuellement de 21, a fait observer le ministre, ajoutant que « plus il y a de postes de diagnostic, plus il y a de cas de contaminations confirmés ».

Les récents bilans « reflètent la réalité » et attestent que « les cas positifs sont dans la rue où se développe le virus », a précisé M. Benbouzid qui a déploré, en revanche, « une forme d’indiscipline constatée pendant le mois de ramadhan avec la multiplication des déplacements à l’extérieur pour s’approvisionner en denrées alimentaires ».

Le ministre a relevé, par ailleurs, que les efforts consentis par les pouvoirs publics pour faire face à cette situation sanitaire exceptionnelle, ont valu de « nouvelles félicitations » à l’Algérie de la part des ambassadeurs de Grande-Bretagne et des Etats-Unis d’Amérique, lesquels ont relevé que « le système de santé algérien a évité une inondation des hôpitaux en raison du Coronavirus ».

« Nous avions peur d’une hausse plus importante que celle que nous connaissons aujourd’hui », a indiqué M. Benbouzid avant de souligner que l’Algérie a été également citée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les efforts visant à maitriser la propagation du Covid-19.

Input your search keywords and press Enter.