Tuesday, August 2019

Des milliers de médecins et d’étudiants ont marché contre le système

Des milliers de blouses blanches ( médecins, infirmiers, paramédicaux, …) ont organisé une marche à Alger, d’autres à travers les wilayas, pour joindre leur voix à celle du peuple algérien pour le départ du système.

A Alger, la marche s’est ébranlée du CHU Mustapha Pacha en direction de la Grande poste.

Les praticiens de la santé ont entamé leur action par un rassemblement à l’hôpital universitaire Mustapha Pacha pour ensuite organiser une marche en empruntant la rue Hassiba Ben-Bouali pour se rendre à la place de la Grande Poste.

Les médecins, qui ont répondu à l’appel du Syndicat national des praticiens de la santé publique et l’ordre (SNPSP) et du Conseil national de l’ordre des médecins, ont scandé des slogans notamment « non à la prolongation du mandat présidentiel », « non à la gouvernance dans un cadre anticonstitutionnel », ou encore « oui pour l’Algérie démocratique ».

Les médecins ont adopté pour consigne pour cette marche le port des blouses blanches et l’obligation de ne pas recourir aux logos propres aux organisations ni scander de slogans revendicatifs corporatistes.

L’action des médecins s’inscrit dans le sillage des marches imposantes à travers le territoire national revendiquant le « changement profond du système », le « respect de la Constitution » et le « rejet de toute ingérence étrangère ».

De leur coté; les étudiants ont organisé des marches à travers plusieurs wilayas malgré les vacances forcées décidées par la tutelle. à Alger ils ont fait fusion avec les médecins formant ainsi une foule nombreuses, revendiquant le changement radical du système et refusant le prolongement du mandat présidentiel.

Input your search keywords and press Enter.