Destitution de Kerbadj, une décision « loin d’être un règlement de comptes »

Le retrait de la délégation de gestion des championnats de Ligue de football professionnel (LFP), une instance présidée par Mahfoud Kerbadj par la FAF a fait couler beaucoup d’encre et le feuilleton est loin d’être fini. Loin s’en faut. Cette fois-ci, c’est au  président du directoire chargé de gérer les championnats professionnels Amar Bahloul de monter au créneau assurant  que décision prise par la FAF de (retirer la délégation de gestion de la compétition au conseil d’administration de la LFP) est loin d’être  « un règlement de comptes ».

« Je tiens à préciser que cette décision du retrait ne constitue en aucun un règlement de comptes entre le président de la FAF Kheireddine Zetchi et son homologue de la LFP, Mahfoud Kerbadj, même s’il existe des divergences et une différence de points de vue », a en effet déclaré lundi,  Amar Bahloul. Mais pourquoi ne pas attendre la fin de la saison pour ce faire? « LA  FAF a pris cette décision maintenant pour éviter que la situation ne s’empire entre les deux structures » a encore ajouté président du directoire chargé de gérer les championnats professionnels.

La FAF a annoncé dimanche dernier, sa décision de retirer la délégation de gestion des championnats professionnels au conseil d’administration de la LFP « avec effet immédiat », conformément à l’article 20 de la convention qui lie la FAF et la LFP depuis juillet 2011.  Cette décision, n’avait pas laissé, comme il fallait s’y attendre  Mahfoud Kerbadj, de marbre.  «La ligue n’est pas une antenne de la FAF, qu’il (son président)  lise bien la convention », a-t-il laissé entendre dans un entretien à nos confères de Compétition.  Les jours à venir promettent d’être mouvementés.

Input your search keywords and press Enter.