Tuesday, August 2019

Education : l’intersyndicale quitte la ‘’Charte de stabilité’’ et boude Benghabrit

Six principaux syndicats autonomes du secteur de l’éducation ont annoncé, ce mardi 11 décembre, leur retrait de la Charte d’éthique et de déontologie signée il y a trois ans avec la tutelle.

L’Unpef, le Cnapeste, le Snapeste, le SNTE, le CELA et le Satef, réunis lundi, décrivent un contexte « dangereux », annonciateur de clash et d’instabilité à cause, disent-ils, « des politiques suivies par le ministère de l’Education nationale dans la gestion des affaires du secteur ».

Les 6 organisations dénoncent la façon dont le département de Nouria Beghabrit se comporte avec les syndicats, « en contradiction avec le partenariat social », citant entre autres « l’annulation du travail avec des PV, l’indisponibilité des sièges, l’entrave au travail des représentants syndicaux et le recours aux tribunaux pour régler les problèmes ».

Comme elles dénoncent « la fuite en avant de la tutelle » en ce qui concerne le travail des commissions des œuvres sociales et du statut particulier, rejettent « la gestion par instructions provocatrices et ordres venant d’en haut » et tiennent pour « responsable » le ministère pour sa « gestion unilatérale » dans le dossier des réformes sans les associer.

À partir de là, les principaux syndicats représentatifs ont décidé de « boycotter toutes les réunions et activités organisées et programmées par le ministère de l’Education, que ce soit au niveau local ou national », outre d’annoncer « le retrait collectif » de la Charte d’éthique et de déontologie du secteur, accusant la tutelle de « n’avoir pas tenu ses engagements ».

Signée en 2015 avec 9 syndicats, cette charte est sensée éviter au secteur l’instabilité chronique qui l’a marquée durant ces dernières années. Elle a, pour objectif aussi de « créer des convergences dynamiques donnant lieu à l’émergence d’une famille éducative consciente des enjeux ».

L’intersyndicale de l’éducation n’écarte pas le retour à la protestation, puisqu’elle appelle tous les fonctionnaires à « la mobilisation » et à « se tenir prêt pour réussir toute décision qui sera prise ultérieurement »

Input your search keywords and press Enter.