Tuesday, September 2020

El-Djeïch : « La stratégie adoptée par l’Etat a évité des scénarii douloureux »

La stratégie adoptée par l’Etat algérien pour circonscrire la propagation de l’épidémie du nouveau coronavirus (Covid-19) a épargné au pays et aux citoyens l’aggravation de la situation et évité des scénarii douloureux, à même d’avoir de graves répercussions sur la sécurité nationale, a souligné la revue El-Djeïch dans son dernier numéro.

A cet égard, la revue a relevé dans son éditorial que « la situation, comme l’a affirmé le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, M. Abdelmadjid Tebboune, est demeurée sous contrôle grâce aux mesures courageuses, aux initiatives clairvoyantes et aux décisions rigoureuses prises par les hautes autorités du pays ».

« Ce résultat n’aurait pu être obtenu sans la conjonction des efforts de toutes les parties dans nombre de secteurs », lit-on dans l’édito qui a souligné qu' »en dépit du caractère soudain de l’épidémie et de sa propagation rapide, la volonté de fer et la gestion rationnelle de la crise sanitaire ont fait la différence et préservé le pays de dangers imminents ».

« Toutes ces données ont imprimé à notre pays les prémices d’un véritable nouveau départ dont le président de la République en avait fait la promesse », a fait remarquer la revue tout en estimant que « la crise sanitaire que traverse notre pays, comme tous les pays du monde, a démontré l’importance du rôle des personnels du secteur de la santé afin de sauver des vies et d’empêcher la propagation du virus mortel ».

A ce titre, ajoute la revue, les personnels de la santé « ont pleinement mérité les marques de reconnaissance et de respect que leur a témoigné le président de la République pour les efforts acharnés qu’ils ont déployés et leur abnégation ».

« Parler du corps médical et paramédical nous amène inévitablement à évoquer le secteur de la santé militaire, qui a montré sa pleine disponibilité à participer à l’effort national visant à éliminer cette épidémie, dès que les hautes autorités du pays avaient décidé de son intervention », a-t-on ajouté.

« La célérité à déployer des hôpitaux de campagne avec leur staffs médicaux et équipements modernes à travers l’ensemble des Régions militaires est la meilleure preuve de la capacité de l’institution à surmonter les obstacles et à relever les défis », souligne l’édito, qui a rappelé que l’Armée nationale populaire « a consacré une partie de ses capacités, par le biais des unités relevant de la Direction des fabrications militaires, à la production de nombre d’outils et de moyens ».

Dans cette optique, « les unités de production ont augmenté leur rythme de travail pour couvrir les besoins des services de santé militaire », selon la revue qui a noté aussi que les forces aériennes de l’ANP « ont également été au rendez-vous lorsque les autorités supérieures décidèrent de l’établissement d’un pont aérien avec la Chine pour ramener des fournitures et équipements médicaux acquis par notre pays ».

Une opération réalisée en « un temps record » et au cours de laquelle les équipages qui ont accompli la mission « ont fait montre d’un haut niveau de professionnalisme », s’est félicité El-Djeïch en indiquant que « la conjoncture exceptionnelle que traverse notre pays n’a en aucune façon été un obstacle à la poursuite de l’activité opérationnelle et à la préparation au combat de nos forces armées ».

A ce propos, l’Armée nationale populaire « continue d’opérer sans relâche sur plusieurs fronts, qu’il s’agisse de la lutte contre le terrorisme, la contrebande, le crime organisé, ou tout autre activité relevant de ses prérogatives », a rappelé la revue, soulignant que « les unités de l’ANP continuent, à travers tout le territoire national, y compris les zones frontalières situées à l’extrême Sud, d’exécuter les programmes annuels de préparation au combat, ce qui les rend pleinement disponibles à faire face à toute urgence afin de défendre la souveraineté nationale, préserver l’unité du pays, l’intégrité territoriale et protéger ses espaces terrestre, aérien ainsi que ses eaux territoriales ».

Les éléments de l’ANP, note encore l’édito, « sont conscients, comme l’a réaffirmé le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire par intérim, le général-major Saïd Chanegriha, qu’être au diapason des derniers développements et au niveau des armées avancées ne sera possible que par la disponibilité d’équipements modernes et d’une ressource humaine qualifiée et compétente, ayant une formation de qualité, au patriotisme sincère et totalement prête au sacrifice au service de la patrie et de sa défense ».

Input your search keywords and press Enter.