Saturday, September 2021

Fermeture de plusieurs commerces dans le Centre du pays

Des décisions d’interdiction de certaines activités commerciales, autorisées depuis une semaine dans le cadre des mesures d’allégement du confinement contre la propagation du Coronavirus (Covid-19), ont été prises par certaines wilayas du Centre du pays suite à la constatation du non respect des mesures barrières contre le virus.

 Cette mesure interdiction concerne les wilayas d’Alger, Blida, Tizi-Ouzou, Ain Defla, Boumerdes et Tipasa, où les walis ont signé des arrêtés d’interdiction de certaines activités rouvertes depuis début Ramadan sur décision du Gouvernement, et ce suite à l’enregistrement d’une hausse des cas de contamination au coronavirus selon le bilan annoncé ce dimanche par le ministère de la Santé de la population et de la réforme hospitalière suite au non respect des mesures sanitaires de prévention contre la propagation du coronavirus.

Dans ces six wilayas les commerces qui sont touchés par ces mesures annoncés et qui resteront en vigueur « jusqu’à nouvel ordre », sont les salons de coiffure (dames et hommes), les magasins de vente de pâtisseries et  gâteaux traditionnels, de vêtements et chaussures, d’électroménager, de cosmétiques, de tissus et des merceries.

Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a annoncé samedi dernier, lors d’une entrevue de presse avec des responsables de médias nationaux, l’éventualité de la fermeture de certains commerces autorisés à reprendre « s’il s’avère qu’ils sont à l’origine d’une hausse dans la propagation de la pandémie du Covid-19 ».

Si cette mesure « mettra en péril la vie des citoyens nous n’hésiterons pas à fermer à nouveau les commerces et reviendrons à plus de rigueur dans l’application du confinement, sachant que nous sommes arrivés presque à la fin de la pandémie », a-t-il assuré en soulignant que la fermeture des magasins rouverts au début du mois de Ramadhan est devenue « une revendication populaire » après la hausse de nombre de cas de covid-19 depuis quelques jours.

De son côté le Premier Ministre Abdelaziz Djerad a affirmé samedi à partir de la wilaya de Sétif, que l’une des premières causes à l’origine de la récente augmentation des cas d’infection par le virus a été le non-respect de ces conditions et l’affluence des citoyens vers les marchés et les commerces. Il a ajouté que « ce non-respect s’il persiste conduira à l’application du plan +B+ à savoir, le renoncement à ces certaines décisions prises par le Gouvernement pour faciliter la vie aux citoyens ».

Input your search keywords and press Enter.