Sunday, May 2019

Fin de la crise à l’APN, Moad Bouchareb nouveau président

Les travaux de la plénière de l’assemblée populaire nationale ont eu lieu ce matin sans incident. Les travaux ont concerné les deux points à l’ordre du jour à savoir l’adoption rapport de la Commission des Affaires juridiques concernant la vacance du poste de président de l’APN et l’élection d’un nouveau président.

Lire aussi: Élection du nouveau président de l’APN, Bouhadja refuse de commenter

A ce titre, le député du parti du Front de libération nationale (FLN), Mouad Bouchareb, également chef du groupe parlementaire du FLN, a été élu mercredi à la majorité nouveau président de l’Assemblée populaire nationale (APN) en remplacement de Said Bouhadja. M.Bouchareb a été élu à main levée lors d’une séance plénière présidée par le député Hadj Laib en sa qualité de doyen des membres de l’APN.

Sur l’ensemble des 321 députés qui ont voté lors de cette séance, 320 ont voté oui (33 par procuration), alors qu’un député s’est abstenu.

Avant cette élection, le rapport de la Commission des Affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN) relatif à la constatation de la vacance du poste de président de l’Assemblée a été adopté mercredi à la majorité des députés lors d’une séance plénière présidée par El Hadj Laib en sa qualité de doyen de l’Assemblée.

Lors de cette séance, 317 députés ont voté oui, un (1) contre et deux députés se sont abstenus.

A noter que la séance plénière de l’APN de ce mercredi a été boycottée par les députés du Front des forces socialistes (FFS, 14 députés), le Parti  es travailleurs (PT, 11), le Mouvement de la société pour la paix (MSP, 34), Front El-Moustakbil (14), le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, 9), le Mouvement El-Islah (1), l’Alliance Adala-Ennahda-Bina (15), ainsi que les députés de l’Alliance nationale républicaine (ANR, 6).

Les partis de la majorité au sein de l’APN qui ont voté sont le FLN qui compte 161 députés à l’Assemblée, le RND (100), Tajamoua Amel El-Djazair (20) et le MPA (13) ainsi que les indépendants (plus de 30 députés).

Le vote d’aujourd’hui marque la fin d’une crise inédite à l’APN déclenché par un retrait de confiance controversé de Bouhadja. Ce dernier n’a pas voulu démissionner comme l’ont réclamé les chefs des groupes parlementaires de la majorité. Profitant d’un vide juridique en cas de retrait de confiance, Bouhadja  amené une bataille médiatique qui a duré presque un mois plongeant l’assemblée dans une situation de blocage inédite.

Ainsi, et malgré la « très discutable » procédure de destitution, l’APN reprendra les travaux d’une manière ordinaire à partir de cette semaine.

Pour ce qui est du successeur de Bouchareb à la tête du groupe parlementaire du FLN, des sources à l’intérieur du FLN nous affirmé qu’ils trancheront la question la semaine prochaine.

Input your search keywords and press Enter.