Haddad : « mon groupe n’est pas intéressé par les privatisations »

Le président du forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad, a déclaré aujourd’hui dans un entretien au site électronique TSA que « le groupe ETRHB n’est pas intéressé par les privatisations des entreprises publiques ».

« Au sein de l’ETRHB, nous avons beaucoup d’activités. Que Dieu nous aide pour développer tout ce qu’on a entrepris. Nous sommes en train d’encourager les entrepreneurs et les industriels algériens à se mettre en partenariat parce qu’on souhaite développer notre économie », a précisé le patron de l’ETRHB.

Cette déclaration de l’homme d’affaire intervient dans une conjoncture de polémique autour des décisions de privatisations soulevée par une instruction présidentielle adressée au premier ministre Ahmed Ouyahia. D’ailleurs, Ali Haddad refuse de parler d’une remise en cause des privatisations. « Non, il ne s’agit pas d’une remise en cause. Le président de la République a donné une orientation », a-t-il répondu à une question du journaliste. Pour lui, « La charte relative au partenariat public-privé est une base qui garantit la transparence. Toutes les idées que vous développez dans la presse à ce sujet sont d’ailleurs fausses. Dans cette charte, nous n’avons jamais parlé de privatisation mais de partenariat », a-t-il expliqué pour tenter de clarifier cette charte issue de la dernière tripartite le 23 décembre dernier dont le FCE est partie prenante aux coté du gouvernement et l’UGTA.

Input your search keywords and press Enter.