Wednesday, July 2021

Hirak : plusieurs manifestations dans le pays, répression à Alger

Les manifestants ont été au rendez-vous ce vendredi dans plusieurs wilayas du pays. Les marches hebdomadaires qui ont repris le 22 février dernier continuent de revendiquer un « changement radical du régime » lors de ce 115ème vendredi du hirak. Par ailleurs, une répression inattendue a été enregistrée à la fin de la marche d’Alger et plusieurs arrestations ont été signalées dans plusieurs régions.

En effet, pas moins de 36 villes du pays ont participé au hirak de ce vendredi à travers des marches ou des rassemblements. Deux villes ont connu des violences policières contre les manifestants pacifiques. Le cas le plus emblématique est celui d’Alger. Les photos et les vidéos publiées par les hirakistes montrent une violence et une répression rarement observées depuis le début du Hirak. Selon plusieurs journalistes présents lors des manifestations, c’est au alentour de la place Audin et de Didouche Mourad que les services de sécurité ont décidé de disperser les manifestants violement.

L’on ignore le nombre d’arrestation pour le moment mais plusieurs personnes ont été libérées selon le comité national pour la libération des détenus. Le cas de l’ex-gouverneur de la banque centrale et intellectuel de renom, Abderrahmane Hadj Nacer , a ému la toile. Il a été relâché par la suite. Selon plusieurs témoins, l’on déplore des blessés lors de cette répression.

A noter que les revendications du Hirak continuent d’être scandées sous forme de slogans à l’image de; « Etat civil et non militaire », « il n’y a pas d’élection avec la bande » tout en dénonçant une « justice aux ordres ».

Input your search keywords and press Enter.