Sunday, April 2020

Hirak : Répression à Boumerdès, arrestations et mobilisation grandiose (vidéo)

C’est le 55e vendredi du Hirak. Des centaines de milliers de manifestants sont sortis dans la majorité des wilayas du pays pour marteler les revendications habituelles. Des arrestations ont été signalé à Alger et une tentative d’empêcher la marche de Boumerdès par la répression a eu lieu mais sans succès.

En effet à Alger, le début de la marche n’était pas sans arrestations. Deux étudiants ont été arrêté dès le début de la marche pas loin de la rue Victor Hugo. Le journaliste Khaled Drareni a été également interpellé puis relâché. L’ex-policier engagé dans le hirak, Toufik Hassani, a été également interpellé. Les deux étudiants et l’ex-policier sont toujours en détention.

Hirak : Le journaliste Khaled Drareni arrêté puis relâché (vidéo)

La mobilisation a Alger n’a pas faiblit et demeure conséquente. Elle a été également marqué par la présence de Fodil Boumala qui a quitté récemment la prison après son acquittement.

A Boumerdès, une étrange tentative d’empêcher la marche par les services de sécurité a été enregistré. Avec une violence rarement utilisée par les service de l’ordre, la police a tenté de mettre fin à la marche avant son début. Néanmoins, cette tentative a échoué et la marche a finalement eu lieu comme beaucoup d’autres wilayas dans le pays. A la fin de la marche, les journalistes Djaafar Khelloufi, Lamine Maghnine et Asma Benazouz ont été arrêté en route vers Alger. Ils ont été relâchés après.

Dans plusieurs wilayas, des marches grandioses ont été organisé rejetant le système politique en place et réclamant « un Etat civil et non militaire ». Des slogans en soutien à Karim Tabbou ont été également scandé.

Les marches se sont déroulées à Oran, Constantine, Tlemcen, Annaba, Tizi Ouzou, Bejaia, Jijel, Skikda, Boumerdes, M’sila, Bouira, Sidi Bel Abbés, Setif, El Oued, Boussaada, Khenchela, Media, Guelma, Biskra, Saida…

Input your search keywords and press Enter.