Tuesday, December 2020

Hirak : Une mobilisation importante et des surprenantes arrestations

Le 48ème vendredi du Hirak a connu une mobilisation importante dans plusieurs villes du pays. Le retour de la mobilisation dans certaines villes et le renforcement de celle existante étaient remarquables hier.

En effet, pas mois de quarante villes ont marché pour contester le système politique en place et rappeler « illégitimité » du nouveau locataire d’El Mouradia. Une forte présence de la question des détenus du hirak a été également observé. Des slogans hostiles au régime en place, au président et à la « répression » qui s’abat sur certains activistes ont été scandé.

Par ailleurs, Alger a connu des arrestations surprenantes renforçant la conviction des hirakistes quant à « l’inexistence de volonté politique d’apaisement ». Ainsi, 15 personnes dont des militants de l’association RAJ ont été arrêté avant et après la marche et sont toujours en garde à vue en attendant leur présentation demain devant le procureur de Sidi M’Hamed. Plusieurs autres activistes, dont Hakim Addad, détenu du Hirak récemment relâché, ont été arrêtés puis libérés. Ces arrestations interviennent au moment ou plusieurs acteurs politiques affirment la volonté de Tebboune d’aller avers la libération de tous les détenus du Hirak.

Dans l’Ouest du pays, plusieurs villes n’ont pas pu marcher depuis plusieurs vendredis. Les forces de l’ordre ont empêché les marches pacifiques notamment à Mascara, Sidi Bel Abbes et Tiaret.

Input your search keywords and press Enter.