Friday, January 2021

Il retarde son départ à la retraite pour continuer la lutte contre le Covid-19

L’amour et le dévouement que nourrit Abdelkader Hadj Aïssa pour les actions caritatives et sa profession d’agent paramédical à l’établissement public hospitalier EPH-H’mida Benadjila de Laghouat, l’ont amené à retarder son départ à la retraite et continuer à servir en cette conjoncture exceptionnelle de propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19).

Engagé en 1988 dans le secteur de la santé à Laghouat, et bien qu’il ait atteint l’âge révolu de départ à la retraite, Abdelkader Hadj Aissa, responsable depuis plus d’une décennie du service d’imagerie médicale à l’établissement précité, se trouve, après tant d’années et de services dans le secteur, dans l’incapacité de « quitter le navire » et partir à la retraite, en cette période de lutte contre le Coronavirus, laissant ses collègues affronter seuls les effets de la propagation du Covid-19.

« Le devoir national avant l’intérêt personnel », a confié Abdelkader Hadj Aissa à l’APS, avant d’ajouter fièrement: « je suis prêt à servir mon pays sans contrepartie, car l’Algérie m’a beaucoup donné, et que continuer à exercer en cette conjoncture est également une forme de reconnaissance envers mon pays ».

« Il ne suffit pas de suivre la situation épidémiologique des contaminations et des guérisons du Coronavirus à travers la télévision », a-t-il estimé, soulignant que « contribuer effectivement, et à titre personnel, à la prise en charge et le traitement des malades est le

meilleur geste à faire, m’amenant ainsi à surseoir au départ à la retraite en cette période pour répondre à l’appel de la patrie ».

« Je serais tôt ou tard retraité, donc je tends à me rendre utile au  maximum, en ce mois de Ramadhan, mois de piété et de ferveur et de dédoublement des bonnes actions, et d’être aux côtés des malades en cette période requérant l’implication de tout un chacun dans les actions de solidarité et d’entraide », a-t-il ajouté.

A ce titre, a-t-il dit, « ma façon de vivre et de travailler est énormément facilitée par le soutien et l’aide apportées par ma famille et mes collèges de travail ».

Témoignant des qualités de Hadj Aïssa en milieu professionnel, le contrôleur général de l’EPH-H’mida Benadjila, Atallah Bensalah, a affirmé que Hadj Aïssa Abdelkader, cet infatigable, « a su par son dynamisme, son abnégation, son dévouement et sa persévérance, s’imposer parmi les plus jeunes et même les surclasser ».

De son côté, le responsable du syndicat des personnels du secteur de la santé, Djamel Kasmi, a indiqué, concernant le renoncement de cet employé à partir à la retraite en cette période, que le geste de ce travailleur et d’autres dans différentes régions du pays en cette conjoncture exceptionnelle, est « un exemple d’éthique professionnelle dans cette noble mission à suivre ».

« L’ensemble des personnels du staff médical et paramédical s’est déclaré prêt à accomplir leur mission et servir leur pays en cette difficile période jusqu’au retour à la normale de la situation », a-t-il tenu à souligner.

Input your search keywords and press Enter.