Saturday, January 2021

Industrie automobile en Algérie, Rebrab fait une proposition à Toyota

Le groupe Cevital souhaite intégrer le domaine de la fabrication (et non le montage)  des véhicules. Pour ce faire, Issad Rebrab jette son dévolu sur la prestigieuse marque japonaise, Toyota.

 En effet, à l’occasion de la visite d’une « très importante » délégation d’hommes d’affaires japonais à son usine MFG de production de verre plat à Larbaâ (Blida), Issad Rebrab a affirmé que son groupe était « très intéressé » par la fabrication des voitures du géant nippon en Algérie tout en indiquant qu’il voulait une « certaine intégration », rapporte  le quotidien Liberté dans son édition d’aujourd’hui.   « Si Toyota est intéressée, nous sommes son partenaire » a affirmé Issad Rebrab qui « souhaite », cependant, « une certaine intégration », affirmant que des fabricants de moules allemands, dans la tôlerie et l’injection plastique, sont disposés à accompagner le group Cevital qui veut nouer un partenariat technique avec le constructeur automobile japonais.

Á l’occasion, le  patron de Cevital, Issad Rebrab, a dévoilé, une nouvelle technologie  pour le traitement des eaux, développée au niveau du centre de recherche du groupe en Allemagne. « Nous sommes, aujourd’hui, en train  d’industrialiser cette technologie » a annoncé  M. Rebrab, expliquant que la technologie  Evcon (vacuum membrane distillation Unit) est destinée à la production d’eau ultra-pure pour les industries pharmaceutique, agroalimentaire, des semi conducteurs, de dessalement d’eau de mer, de traitement des eaux de l’industrie chimique et métallurgique, mais aussi pour le traitement des eaux de gaz et de pétrole de schiste. La technologie développée par le groupe Cevital peut s’appliquer sur un spectre très large d’activités. Le « benchmarking » révèle que la technologie Evcon de Cevital est plus efficace, plus efficiente et plus compétitive que celle utilisée auparavant par Johnson & Johnson. Le patron de Cevital a évoqué des négociations avec Covestro, une filiale de Bayer en Allemagne, pour traiter l’eau de son industrie chimique. Des discussions sont également engagées avec Bosch pour la création d’une joint-venture afin de produire de l’eau ultra-pure destinée à l’industrie pharmaceutique au profit de leurs clients.

 Interrogé quant à l’aciérie Lucchini acquise par Cevital en 2015, en Italie, Issad Rebarab a une fois de plus fait par, des « pressions exercées par des lobbys italiens » empêchant des banques de son financement mais aussi des pressions exercées également du Gouvernement algérien qui lui interdit les transferts de fonds en Italie. Ainsi, le patron de Cevital n’a pas exclu la cessation de l’aciérie en question, à un partenaire indien au rythme où vont les choses.

Input your search keywords and press Enter.