Tuesday, October 2020

Journée nationale de l’étudiant: lancement mardi de la chaîne thématique « El Maarifa »

La nouvelle chaîne thématique « El Maarifa » sera lancée mardi, à l’occasion du 64e anniversaire de la Journée nationale de l’étudiant coïncidant avec le 19 mai de chaque année, a indiqué lundi un communiqué du ministère de la Communication.

« Cette chaîne vient s’ajouter au bouquet des chaînes de la Télévision algérienne, parallèlement à la période de confinement sanitaire que passent nos enfants chez eux », a précisé le communiqué, rappelant que « la décision de son lancement a été prise lors de la réunion du conseil des ministres du 10 mai dernier, sous la présidence du président de la République, en vue de lancer une chaîne thématique publique qui sera consacrée à l’enseignement à distance ».

Diffusant ses programmes via le satellite algérien Alcomsat-1, cette nouvelle chaîne mettra à la disposition des élèves une série de cours dans toutes les disciplines des trois cycles d’éducation, notamment des classes d’examen, a ajouté la même source.

Lire aussi: Grève des étudiants du 19 mai 1956: et le fusil remplaça la plume pour la libération de l’Algérie
Le 64e anniversaire de la grève des étudiants et des lycéens constitue « une occasion » pour se remémorer les réalisations et les acquis de notre pays en matière de soutien aux secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur, à travers la consécration des chaînes de télévision éducatives et thématiques, destinées à nos élèves afin de leur permettre de prendre connaissance et de suivre à distance le programme des cours », a poursuivi le communiqué.

Le ministère a également ajouté que le choix de la Journée de l’étudiant pour le lancement de la diffusion « est dû à la symbolique de cette date pour notre pays, car constituant une étape décisive dans l’histoire de la Glorieuse révolution de libération, pour laquelle toutes les franges de la société se sont mobilisées, notamment les étudiants et les lycéens, impliqués à l’intérieur et à l’extérieur du pays dans la lutte, tout en sacrifiant leur avenir académique et leurs ambitions scientifiques et en remplaçant leurs plumes en fusils face au colonialisme brutal ».

Belhimer appelle les étudiants à contribuer à l’édification de l’Algérie nouvelle

A cette occasion, le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer a adressé ses voeux à tous les étudiants universitaires et les lycéens, les exhortant à « s’inspirer de la gloire et des hauts faits de leurs prédécesseurs en vue de se mobiliser davantage dans l’acquisition de connaissances et du Savoir et contribuer à l’édification une Algérie nouvelle ».

La grève des étudiants du 19 mai 1956 est « un événement purement estudiantin qui met en relief le rôle des étudiants et de la jeunesse algérienne dans le soutien à la Guerre de libération pour faire entendre la voix de l’Algérie à travers des représentants d’étudiants désignés en exil et au sein de plusieurs organisations régionales et internationales ».

Ce sont là « des efforts ayant valu la reconnaissance internationale du rôle des jeunes et des étudiants algériens dans la codification de la cause algérienne », a souligné le communiqué.

Pour le ministère, « la contribution de nos jeunes dans l’édification de l’économie nationale et leur apport au développement durable ne sont plus à prouver », ce qui reflète « le rôle exceptionnel de l’élite cultivée diplômée de l’Université algérienne ».

La date du 19 mai est « une halte historique à méditer et à travers laquelle nous adressons des messages aux générations montantes des étudiants, les invitant à saisir l’occasion pour acquérir le savoir et la connaissance et faire preuve d’assiduité pour servir le pays ».

« C’est également une opportunité pour les exhorter à sacraliser le travail afin de pouvoir satisfaire les besoins de notre pays dans les différentes sphères et garantir, partant, un épanouissement continu ».

« Nous sommes fiers de l’avancée qualitative réalisée par l’Université algérienne et la contribution efficace de ses diplômés à l’épanouissement de la patrie, tout comme nous devons veiller à permettre à nos universités d’être au diapason de l’évolution effrénée des sciences et des nouvelles technologies », a indiqué la même source.

« La poursuite des efforts et du combat des étudiants pour l’édification de l’Algérie s’est traduit par le hirak béni qui a plaidé pour une Algérie Nouvelle, et contribué ainsi à marquer un nouveau tournant de l’histoire du pays en choisissant des compétences jeunes aptes à créer le changement escompté », a conclu le communiqué.

Input your search keywords and press Enter.