Friday, December 2019

La France s’exprime de nouveau sur la situation politique en Algérie

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s’est exprimé ce mardi de nouveau sur la situation politique en Algérie. Pour le MAE français, la solution réside dans «le dialogue démocratique» et le respect de la liberté de manifester.

«La solution, c’est le dialogue démocratique dans lequel chacun puisse exprimer sans crainte ses opinions», a déclaré le ministre dans une interview publiée mardi par le quotidien régional français La Provence. «Et que les libertés d’expression, de religion, de la presse et de manifestation soient pleinement respectées», a ajouté Le Drian .

Cette nouvelle sortie médiatique d’un ministre français intervient au lendemain d’une polémique autour de la programmation du parlement européen d’une session consacré à la situation en Algérie. La sortie d’un député Français annonçant cette session a provoqué un tollé chez les candidats à la présidentielle du 12 décembre prochain et a poussé le gouvernement algérien de répliquer via son porte-parole , Hassan Rabhi.

Le rejet massif de la l’élection présidentielle par le Hirak semble inquiéter les partenaires européens de l’Algérie. Au lieu de cette présidentielle, les manifestants réclament de puis neuf mois le changement radicale du régime, alors que les candidatures pour cette joute électorale est perçue par la population comme « une régénération du système Bouteflika »

 La France ainsi que d’autres pays occidentaux à l’image du Canada souhaitent une transition démocratique en Algérie. A ce titre, le MAE français n’hésite pas dans le même entretien d’afficher la position de la France en la matière. «Le seul souhait de la France, c’est que les Algériens trouvent ensemble le chemin d’une transition démocratique», a-t-il déclaré en estimant qu’«il appartient aux Algériens, qui font preuve d’une maturité exemplaire, de définir les modalité de cette transition»

Input your search keywords and press Enter.