Monday, January 2020

L’Algérie compte désormais un peu plus  de 42 millions d’habitants

La population algérienne a atteint 42,4 millions d’habitants selon  les chiffres avancés  ce lundi matin, par le directeur de la Population auprès du ministère de la Santé.

Ce chiffre est en «hausse», a encore précisé Ameur Ouali lors de son intervention sur Ennahar TV. Cette augmentation du nombre d’habitants (41,7  millions d’habitant au 1er juillet 2017, alors qu’il était de 30,1 millions en 2000) est la résultante, aux dires du même responsable d’une combinaison de « la hausse des naissances et d’une diminution du nombre des décès en Algérie ».

En effet, l’Algérie passe  de 600 000 naissances par an dans les années 2000 à plus d’un million de naissances en 2017. Cependant, relève, Ameur Oual, le nombre de naissance a légèrement baissé par rapport à 2016. Quant au nombre des décès, toujours selon les chiffres avancés par, le directeur de la Population auprès du ministère de la Santé, il est estimé à  4,5 pour 1000 habitants alors qu’il a été enregistré en 2017,  le décès de 185 000 des nouveau-nés.  Ameur Ouali a par ailleurs fait remarquer que « l’Algérien vit  en moyenne 77 ans ».

 Ainsi, l’espérance de vie  chez l’homme est de 77, 5, tandis la femme est de plus de 78 ans, soit une « augmentation de 0,5 ans chaque année ». « L’augmentation de l’espérance de vie es du à l’amélioration des conditions de vie en Algérie ces dernières années », a indiqué l’invité Ennahar TV. « Plus le nombre de décès est en baisse plus l’espérance de vie augmente », a-t-il explicité.

Le divorce renverse la vapeur

Ameur Ouali a en effet relevé l’augmentation des divorces par rapport aux mariages durant l’année 2017.  « Le nombre de mariage a diminué en  2017 et en 2018, contrairement aux divorces  qui augmentent sans cesse ces dernières années », a-déploré le même responsable sans pour autant faire part d’un quelconque chiffre. Il s’est juste contenté d’affirmer que  le nombre des mariages a atteint  160 000 cas en  2017 contre 163 000 en 2016, soit une « baisse de 3000 mariages ». Tout de même, le nombre de mariage devrait régresser ces prochaines années contrairement aux années 2000, où il  a connu un chiffre record.

Input your search keywords and press Enter.