Saturday, August 2019

L’ambassade des USA dément la présence des militaires américains sur le sol algérien

La publication d’une liste des pays « dangereux » pour les militaires américains à l’étranger a, encore une fois, semé la confusion sur la présence ou non des troupes US en Algérie.

En effet, l’Algérie figurait dans la liste en question depuis 1995 comme l’ont rapporté New York Times le Washington Post citant une décision du pentagone. En réalité, c’est un élu américain qui a cité l’Algérie comme exemple pour appuyer sa demande d’octroi d’une prime de risque pour les militaires stationnés au Mali, au Niger et au Cameroun, après la mort de plusieurs soldats américains dans cette région.

Il faut souligner que les déclarations en question n’ont en aucun cas rapporté la présence des troupes américaines en Algérie, néanmoins l’exemple utilisé concernant l’Algérie prête à confusion, ce qui a poussé le porte-parole de l’ambassade américaine à réagir.

« La prime de risque octroyée aux militaires US en Algérie concerne le personnel chargé de la sécurité de la chancellerie à Alger »,  explique  LaSean Knox-Browm à El Watan dans son édition d’aujourd’hui. « Moi-même, lorsque j’ai lu les comptes rendus de la presse, j’ai été un peu étonné», déclare le diplomate. Il insiste sur le fait que son pays ne dispose pas de  « de troupes militaires en Algérie. Nous avons un personnel chargé de la sécurité sur place dans l’enceinte de l’ambassade, ou d’autres qui viennent occasionnellement, lors des visites de responsables américains de l’Africom pour une durée limitée», clarifie-t-il.

Input your search keywords and press Enter.