Tuesday, December 2018

Le dossier libyen au cœur de la visite de Mogherini à Alger

La Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité et Vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, entame ce mardi une visite à Alger. Officiellement, il s’agit d’abord du dossier de la lutte antiterroriste, de sécurité et l’avenir de l’accord d’association en l’UE et l’Algérie. Néanmoins, il est difficile de ne pas voir dans cette visite l’ombre de la conférence sur la Lybie qui aura lieu lundi et mardi à Palerme en Italie.

Bien que Federica Mogherini estime que « la conférence sur la Lybie, prévue lundi et mardi à Palerme en Italie, est « une opportunité pour coordonner les activités et les actions entre les deux parties », cette énième rencontre sur le dossier libyen a été initiée, selon plusieurs observateurs, par l’Italie pour contrecarrer celle qui a été organisé par la France en mois de mai dernier en perspective de tenir des élections pluralistes avant la fin de l’année.

« L’Algérie et l’Union européenne sont des partenaires naturels dans le dialogue de Haut niveau sur la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme », a déclaré à la presse Mme Mogherini, à son arrivée à Alger, dans le cadre de la 2ème session de ce dialogue, qu’elle co-présidera avec le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.

Rappelant qu’il s’agit, pour elle, de la 3ème visite qu’elle effectue en Algérie durant son mandat, la Haute représentante de l’UE a ajouté qu’elle abordera avec M. Messahel « beaucoup de thèmes de priorité commune », citant la Lybie, le Sahel ainsi que la coopération bilatérale dans les domaines économique, scientifique et énergétique.

« Je m’attends à une rencontre d’échanges d’analyses, mais aussi à décider des actions communes dans ces secteurs », a-t-elle poursuivi, notant que la conférence sur la Lybie, prévue lundi et mardi à Palerme en Italie, est « une opportunité pour coordonner les activités et les actions entre les deux parties ».

La venue de la Haute Représentante de l’UE, qui fait suite aux visites récentes en Algérie de la Chancelière Allemande, du Président du Conseil italien et du Chef de la diplomatie espagnole ainsi que de la visite effectuée par le ministre des Affaires étrangères à Paris au titre du COMEFA, soulignent « la densité et l’étendue des relations algéro-européennes au double plan bilatéral et multilatéral, et la volonté commune de les élever au rang de partenariat stratégique ».

Input your search keywords and press Enter.