Friday, October 2020

Le ministère du commerce en alerte à cause d’un henné noir mortel

Le ministère du commerce a envoyé une note, cité par le journal Ennahar,  le 15 avril dernier pour alerter sur un henné noir mortel  venant de Libye et qui a fait 59 morts dans ce pays.

Citant la note numéro 422 du ministère daté du 15 avril, la direction du commerce de Djelfa a alerté, à son tour, la direction de l’éducation nationale de la même wilaya, en indiquant que « ce henné contient des produits chimiques dangereux pour la peau pouvant entrainer la mort », selon les conclusions du ministère libyen de la santé.

La direction du commerce a recommandé à son homologue de l’éducation de prendre les mesures nécessaires pour sensibiliser les élèves sur ce henné mortel.

 

Input your search keywords and press Enter.