Monday, September 2020

Le musée central de l’Armée commémore le 75e anniversaire des massacres du 08 Mai 1945

Le musée Central de l’Armée a organisé vendredi une exposition de photographies historiques, des interventions ainsi qu’une projection d’un film documentaire intitulé : « Massacres du 08 mai 1945… Une tragédie indélébile » afin de perpétuer la mémoire nationale, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Afin de perpétuer notre mémoire nationale, et en commémoration des massacres du 08 Mai 1945, le Musée Central de l’Armée a organisé aujourd’hui 08 mai 2020, sous la supervision du Général-Major Boualem Maddi, directeur de la Communication, de l’Information et de l’Orientation de l’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, des interventions, une exposition de photographies historiques, ainsi qu’une projection d’un film documentaire intitulé : « Massacres du 08 mai 1945… Une tragédie indélébile », a précisé la même source.

Lors de son allocution d’ouverture, le Général-Major a remémoré les événements du 8 Mai 45 et les massacres « cruels » commis par le colonisateur français contre le peuple algérien désarmé : « L’Algérie commémore aujourd’hui, vendredi 15 Ramadan, le 75e anniversaire des massacres atroces du 8 Mai 1945, commis par l’ignoble colonisateur français contre les Algériens, qui sont sortis célébrer la fin de la 2e Guerre Mondiale, et revendiquer leur droit à la liberté, à la souveraineté et à la dignité », a relevé la même source.

« Nous commémorons ce douloureux anniversaire en concrétisation du devoir de la mémoire nationale, afin de tirer des enseignements et des leçons de notre histoire nationale, et dévoiler le véritable visage infâme de la colonisation », a-t-on souligné.

« Nous observons aujourd’hui un moment de recueillement, de gratitude et de reconnaissance, aux âmes des Chouhada de l’Algérie, des millions de Chouhada à travers les années, qui ont fait le plus grand des sacrifices au nom d’Allah et celui de la Patrie. Comme nous renouvelons le serment de

sauvegarder le legs des Chouhada et de protéger cette Patrie, de défendre sa souveraineté, de renforcer sa sécurité et sa stabilité, de préserver son unité nationale, et de raffermir les liens éternels et sacrés entre le peuple et son Armée, l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, auteur des gloires et faiseur des miracles », a conclu la même source.

Input your search keywords and press Enter.