Wednesday, April 2021

Les enseignants et les étudiants de l’USTHB alertent contre « les tentatives de restreindre l’expression populaire »

Les enseignants et les étudiants de l’Université de Bab Ezzouar USTHB, ont mis en garde, ce lundi 8 avril, contre la restriction des libertés et l’expression populaire.

Réunis en assemblée générale, les enseignants, en présence des délégués du Comité estudiantin indépendant (CEI) de l’USTHB, ont, après évaluation de la situation que vit notre pays, « alertent quant aux tentatives de vouloir restreindre les expressions populaires par les entraves aux libertés de manifestation », est-il indiqué dans un communiqué.

Condamnant « l’arrestation abusive » de Maitre Salah Dabouz (libéré, Ndlr), avocat et militant des droits de l’Homme, les enseignants et étudiants de l’université de Bab Ezzouar « rappellent la déclaration du commandement de l’ANP en date du 10 mars 2019 énonçant que l’Armée nationale populaire et le peuple ‘’partagent une vision unique du futur de l’Algérie’’ ». C’est pourquoi, ils demandent à l’institution militaire de « continuer d’être à l’écoute des revendications en accompagnant le Hirak populaire et pacifique pour une transition vers un Etat de droit, civil, social et démocratique ». Mais, la concrétisation de ces objectifs est, selon les participants à l’AG, « conditionnée par l’exercice de la souveraineté du peuple et le respect des libertés individuelles et collectives ».

« Ceci doit passer par une rupture totale avec l’ancien système et les tenants des pratiques antidémocratiques et autoritaires », soutiennent-ils. A la fin de l’AG, un appel à « une participation massive » aux marches nationales des étudiants, ce mardi 9 avril, et de la Confédération des syndicats autonomes (CSA), le mercredi 10 avril 2019 à Alger, a été lancé.

Input your search keywords and press Enter.