Wednesday, December 2018

Les médecins résidents manifestent de nouveau ce mardi à Alger

Les médecins résidents reviennent à la charge, mardi 15 mai, avec une action nationale à Alger. Une action que le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), organise « pour lancer un appel solennel à la présidence de la République à intervenir », écrit-il dans un communiqué publié ce samedi 12 mai.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a déjà été sollicité par les médecins résidents, lors de l’imposante marche organisée le 28 février à Constantine. A maintes fois, lors de conférences de presse, un appel avait été également lancé au chef de l’Etat. Il n’y a eu aucune réponse jusqu’à présent.

Le mardi prochain, les médecins résidents comptent prouver pacifiquement leur « détermination » à arracher leurs « droits élémentaires trop longtemps bafoués ».

Pour le Camra, « le statuquo menace d’implosion un système de santé déjà moribond, paralysé par la léthargie d’une tutelle qui tente par tous les moyens de discréditer notre mouvement et tromper l’opinion publique ». Il accuse le ministère de « déclarations infâmes nous faisant porter la responsabilité de l’enlisement de cette crise sans précédent ».

Par ailleurs, le Camra a dénoncé « avec fermeté », ce qu’il qualifie de d’« actes d’intimidation », de « manœuvres administratives » et de « menaces orchestrées par les directeurs des structures hospitalières » à l’encontre des médecins résidents.

Bien qu’une source affirme que « l’action aura lieu à Alger », ni l’endroit exact, ni sa nature (rassemblement, marche…) ne sont communiqué jusqu’à présent.

Les délégués du Camra comptent « sur l’effet surprise » encore pour réussir à braver l’interdit et franchir le déploiement en force des services de sécurité.

Input your search keywords and press Enter.