Sunday, January 2021

Les médecins résidents veulent une reprise du dialogue

Les médecins résidents se disent en faveur de la reprise du dialogue avec le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Seulement, « il n’est pas question de suspendre la grève illimitée », a tranché, aujourd’hui, le Dr Abderrahman Ikbal, membre du bureau national du Collectif autonome des médecins résidents (CAMRA), lors d’une conférence de presse organisée au siège de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh, aile Hocine Zehouane).

Selon le leader du CAMRA, « le ministère assume l’entière responsabilité de l’impasse, puisque le Comité intersectoriel de suivi de notre plateforme de revendication, a conditionné la reprise des négociations par l’arrêt de la grève ». Le conférencier précise que « la détermination, la solidarité et l’union » des résidents sont « inébranlables » et sont prêts à aller jusqu’au bout du mouvement dont l’alternative pourrait être radicale. « Au sein de la base, il est proposé d’aller vers une année blanche et de suspendre le service minimum dans les hôpitaux », affirme-t-il, ajoutant que si année blanche il y a, « il n’y aura pas de nouveaux spécialistes l’année prochaine ».

Les médecins résidents ont organisés ce matin trois marches régionales pacifiques, à Blida pour les wilayas du Centre, à Sétif pour celles de l’Est et à Oran pour celles de l’Ouest.

Lire aussi; les médecins résidents répliquent à Ouyahia 

Input your search keywords and press Enter.