Sunday, September 2019

L’intersyndicale rejette « le prolongement du 4e mandat »

L’intersyndicale autonome des différents secteurs a rejeté les annonces du président de la République de prolonger le 4e mandat, évoquant des tentatives de détournement de la volonté du peuple.

Réunis ce jeudi en session extraordinaire, les 13 syndicats autonomes de différents secteurs ont réaffirmé leur « soutien » aux revendications légitimes exprimées dans le cadre du mouvement populaire pacifique qui se poursuit depuis le 22 février 2019.

L’intersyndicale « rejette le prolongement du mandat présidentiel et les décisions l’ayant accompagné contenues dans la lettre du président de la république, qui sont anticonstitutionnelles », indique-t-elle dans une déclaration. L’intersyndicale « rejette » ce qu’elle qualifie de « tentatives de contournement des revendications du mouvement populaire pacifique », insistant sur « la protection et le respect de la souveraineté populaire ».

L’intersyndicale demande par contre « une période de transition gérée par un gouvernement d’union et de technocrates, acceptée par le peuple, prélude pour une Algérie nouvelle et un système nouveau ». Tout en appelant « à une participation forte aux marches de vendredi », les syndicats membres « ont rejeté de façon catégorique toute ingérence étrangère ».

Input your search keywords and press Enter.