Wednesday, September 2020

Lutte contre le Coronavirus: le mouvement associatif national à pied œuvre

Le mouvement associatif s’est impliqué, dès l’apparition des premiers cas de Coronavirus en Algérie, pour apporter une contribution aussi efficace que précieuse et ce, dans l’esprit d’une démarche participative à l’effort national visant à endiguer la propagation de cette pandémie.

Comptant parmi les associations les plus en vue à l’échelle nationale, avec une présence également à l’international, Sidra est intervenue à travers des actions ciblées s’articulant notamment autour de l’acheminement de matériel de protection au profit du personnel soignant, l’organisation de campagnes de sensibilisation nationale, la formation en ligne d’associations et de jeunes sur la gestion du virus, précise à l’APS son Président, Nacim Filali.

Dans le cadre de la sensibilisation, un accord de collaboration a été conclu avec l’association « Medsa El Djazair » pour le lancement d’une campagne nationale au moyen de contenus audiovisuel, digital et graphique, le produit principal étant une vidéo « ludique, pratique et accessible aux personnes de tous âges et niveau intellectuel », animée par le Dr Mourad Ouali, réanimateur au CHU de Beni-Messous, est-il détaillé.

Largement relayée sur les réseaux sociaux, elle a dépassé le million (01) de vues, avant d’être diffusée en boucle par l’Entreprise publique de Télévision (EPTV), ajoute M. Filali qui fait état, en outre, de l’impression de bâches pour être accrochées dans les endroits publics de la commune de Mohamed Belouizdad, la création d’un guide des bonnes pratiques pour une gestion « efficace » de la crise ainsi que la diffusion d’un spot au niveau des commerces.

A travers la campagne d’aide alimentaire « Solidarité Ramadan », l’association de Sidra était venue en aide à des familles nécessiteuses et à celles touchées par la Covid-19, en sus de tenir une série d’interviews avec des associations engagées dans le mouvement « Bénévoles contre le Corona ».

Les opérateurs économiques impliqués…

Toute aussi active sur le territoire national, la Fondation « Ness El Khir » agit, quant à elle, en misant sur l’apport d’opérateurs économiques engagés dans le bénévolat, en concertation avec les institutions étatiques, s’agissant de l’octroi des autorisations et autres facilitations, explique son Coordinateur général, Abdelkrim Zerrouki, citant les principales actions menées à ce jour.

A travers un cellule de crise, mise en place au lendemain de la pandémie, la Fondation a assuré la formation d’une douzaine (12) de personnes par wilaya sur les techniques de désinfection des sites contaminés, la distribution d’une dizaine (10) de kits médicaux par wilaya ainsi que par la mise en place d’ateliers de confection de bavettes dans 36 wilayas, à raison de 20.000 à 30.000 masques quotidiens, distribués gracieusement aux citoyens.

En outre, environ 600 litres journaliers de solutions hydro-alcooliques sont produits dans des laboratoires mis à la disposition des bénévoles par les fabricants de cosmétiques, tandis que quelque 2000 familles ont bénéficié de parts de viande durant l’Aid El Adha: « Il s’agit notamment des familles vivant des petits métiers et qui ont été sévèrement impactées par la crise sanitaire », explique l’interlocuteur, faisant savoir que durant le ramadhan, celles-ci avaient bénéficié, au même titre que des staffs médicaux, de 1500 repas quotidiens.

Grâce aux bénévoles issus de la communauté algérienne établie à l’étranger, l’association a acquis 85 respirateurs, actuellement en cours d’acheminement, lesquels seront destinés à des maisons de vieillesse et à des structures de santé sises dans des régions reculées du pays.

« Notre démarche se veut efficace, en ciblant des foyers d’épidémie mais une fois la situation maitrisée, nous récupérons ces appareils pour en faire profiter d’autres établissements! », commente M. Zerrouki, faisant étant du travail de « sensibilisation » mené via divers supports médiatiques en direction de la population sur la nécessité du respect des précautions à prendre face à ce virus mortel.

Ciblant une action de proximité, l’association « Dar El Beida El Moutahida » a concentré ses efforts, durant la fin juillet, au niveau de 5 sites d’Algérie Poste (AP) ayant connu un rush des citoyens pour le retrait de leurs salaires ou pensions de retraite, et ce, en coordination avec cette entreprise et avec l’Assemblée populaire communale (APC) de cette circonscription administrative, informe le président de l’association, Mohamed Titoum.

« Les bénévoles ont pu, toeut au long des journées, prêter main forte aux employés de l’APC dépassés, en organisant les files d’attente de sorte à respecter la distanciation physique, sachant qu’entre 600 et 800 personnes par jour se sont présentées devant les guichets. Des gels hydro-alcooliques ont été mis à leur disposition ainsi que de l’eau minérale destinée aux plus âgés d’entre les clients », assure-t-il.

Figurant parmi les 14 associations de la « Coordination des bénévoles d’Alger », « Dar El Beida El Moutahida » a dû également « réajuster » son plan d’actions pour le dédier entièrement à la lutte contre la Covid-19, à travers notamment la confection de masques qui ont été distribués localement mais aussi dans le cadre d’une caravane ayant sillonné l’Est du pays afin d’y acheminer des kits complets au profit de 400 praticiens de la santé de Sétif, d’Oum El Bouaghi, etc.

Des actions ciblées…

En outre, l’Organisation non gouvernementale (ONG) s’est distinguée en proposant son assistance aux personnes aux besoins spécifiques « sans que ces dernières aient à se déplacer pour éviter la contamination au virus, en lui fournissant divers produits et moyens de prévention », explique M.Titoum. De même qu’elle est venue en aide aux familles endeuillées par un décès dû au Coronavirus, s’agissant du transport et de l’enterrement des morts.

Présidant « Hope Algérie », Meriem Laribi évoque, pour sa part, un « plan d’urgence » adopté par cette association afin de contenir la progression du virus, comprenant notamment la distribution de plus de 1800 repas durant le mois sacré au profit de familles impactées par la pandémie à Alger, et ce,

à travers une caravane itinérante. Ceci, en plus de 5000 « couffins de la Baraka », distribués, à ce jour, dans les wilayas d’Alger, Blida, Tipaza et Bouira, sachant que cette opération « se poursuit encore « .

Par ailleurs, des campagnes de sensibilisation et des opérations de désinfection de plusieurs sites, dont le CHU Lamine Debbaghine et le siège de la poste, ont été menées à Bab-El-Oued, en plus de la distribution de masques aux enfants, durant la Journée internationale qui leur est dédiée, le 1er Juin passé, dans ce quartier ainsi que dans les communes de Rais Hamidou et de Rouiba, fait-elle également savoir.

Input your search keywords and press Enter.