Monday, November 2020

Meriem Chorfi insiste sur l’importance de la dénonciation des maltraitances de l’enfant

La déléguée nationale à la protection de l’enfance et présidente de l’Organe national de la protection et de la promotion de l’Enfance (ONPPE), Meriem Chorfi a insisté, dimanche à Alger, sur l’importance de la dénonciation des maltraitances de l’enfant, soulignant que l’Algérie a fait de grands progrès dans la législation visant à protéger les enfants depuis la promulgation de la loi sur la protection des enfants en 2015.

Invitée de la chaine 2 de la Radio Algérienne, informe que l’ONPPE reçoit quotidiennement sur son numéro vert, le « 11-11 » une vingtaine d’appels parmi tant d’autres, faisant part de cas d’exploitation d’enfants.

La Déléguée nationale a rappelé, dans ce sillage, les mesures de dénonciation mises en place par l’ONPPE conformément à la loi, à l’instar du numéro vert et le courrier électronique pour recevoir les signalements sur les cas d’atteinte aux droits de l’enfant, et l’installation d’une cellule d’experts en psychologie, en sociologie et en droit ainsi que des médecins veillant sur l’examen de ces plaintes, leurs orientations et l’accompagnement de chaque cas afin de la traiter.

Ces signalements concernent essentiellement le mauvais traitement ou l’exploitation dans la mendicité, a-t-elle fait savoir, précisant que certains d’entre eux ont été traités avec les juges des mineurs et autres avec les services en milieu ouvert.

Input your search keywords and press Enter.