Sunday, November 2019

Des millions d’algériens suivent les prédicateurs islamistes égyptiens et saoudiens sur Facebook

Les facebookeurs algériens arrivent en tête des musulmans fans des pages facebook détenues par des prédicateurs égyptiens et saoudiens. C’est ce que révèle l’étude faite par le site spécialisé fanzone-im.dz, édité par l’agence Interface Médias.

En effet, le rapport présenté à la presse aujourd’hui note que les deux prédicateurs égyptiens Amr Khaled et Mustapha Housni, sont les deux « Cheikhs » les plus suivis par les algériens sur Facebook. Ensuite arrivent, Mouhamed Al Arifi et Aid El Karani, de l’Arabie saoudite, qui devance, le Koweitien Machari Rached El Afassi (voir le tableau en bas). Les pages des deux prédicateurs égyptiens sont suivies par plus de 5 million d’algériens pour Amr Khaled et plus de 4 million 300 mille Mustapha Housni . Tandis que les deux « Cheikhs »  saoudiens dépassent les 2 million de fans algériens, comme d’ailleurs Machari Rached El Afassi. Le rapport met en avant les surprenants résultats concernant les nombres de fans algériens sur les pages des prédicateurs étrangers dépassant même les fans de la même nationalité de ces « Cheikhs ». A titre d’exemple, l’étude révèle que la page d’Amr Khaled est suivie par 23.7% d’algériens contre 23.5% d’égyptiens, pourtant le prédicateur est de nationalité égyptienne.

Absence quasi-totale  du référent religieux national sur Facebook

Par ailleurs, l’étude souligne l’absence quasi-totale des pages Facebook algérien traitant de la religion musulmane. « Mis à part la page Facebook de l’association des Oulémas qui est comptabilise un peu plus de 300 milles fan, aucune référence nationale n’a de présence sur Facebook », explique le rapport qui rappelle que le nombre de fans sur la page du ministère des affaires religieuses est de 4000 facebookeurs. Pour les rédacteurs de l’étude, « même les pages qui existent manque cruellement de professionnalisme et de contenu ».

A ce propos, le rapport tire la sonnette d’alarme et met en garde contre cette tendance qui met les algériens dans une situation de dépendance quasi-totale au contenu digital religieux des pays du moyen orient et du golf ayant un référent religieux autre que le notre.

 

 

Input your search keywords and press Enter.