Sunday, April 2021

Mostefa Bouchachi tacle Belkacem Zeghmati

La dernière note du ministre de la justice, Belkacem Zeghmati, concernant l’interdiction de toute poursuite judiciaire de la part des procureurs de la républiques dans les affaires de corruption sans l’autorisation du ministère, a fait réagir l’avocat et militant des droits de l’homme Me Bouchachi.

En effet, l’ex-président de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme, Me Mostefa Bouchachi, a réagit à la dernière note du ministre de la justice, Belkacem Zeghmati, destinée aux procureurs de la république. Le document datant du 15 mars ordonne au parquet de revenir obligatoirement vers le ministre de la justice avant toute enquête et poursuite judiciaire dans les affaires de corruption. Elle interdit carrément toute enquête dans des affaires de corruption sans l’approbation du ministère de la justice.

La réaction de Me Bouchachi met en avant « une grave atteinte à l’indépendance du pouvoir judiciaire ». Pour lui,  » il s’agit d’une réactivation de l’article 6 bis du code de procédures pénales déjà supprimé ». Il dénonce un « encouragement de la corruption » et « une sélectivité dans les poursuites judiciaires ».

Me Bouchachi tacle le ministre de la justice et s’indigne d’une pratique d’un « système corrompu politiquement et économiquement ».

Input your search keywords and press Enter.