Saturday, October 2020

Mouture de la Constitution-débats : l’ARAV appelle au respect des règles déontologiques

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a appelé mercredi dans un communiqué l’ensemble des médias audiovisuels et des journalistes au respect des règles professionnelles et déontologiques lors des débats autour de la mouture de la Constitution, les invitant à intensifier les efforts pour jeter les bases d’une presse responsable et libre aux contenus de qualité répondant aux principes du service public.

L’ARAV dit avoir suivi « l’emballement médiatique suite aux déclarations attribuées au président du comité d’experts chargé de la révision constitutionnelle, Ahmed Laraba, et l’insistance de certains animateurs d’émissions sur des chaînes privées ainsi que leurs invités lors du débat autour de la mouture, sur l’utilisation des déclarations comme référentiel dans leur débat malgré le démenti et les éclaircissements émis par le comité à ce sujet ».

De surcroît, l’Autorité « a été destinataire d’une correspondance de la part du président du comité, dans laquelle il avait émis un autre démenti sur les informations relayées par la chaîne Beur TV lors d’une émission spéciale diffusée mardi 09 juin 2020 à 21h, et à travers laquelle le présentateur et ses invités continuaient à recourir aux déclarations déjà démenties ».

« Le président du comité a dénoncé, par là même, les déclarations diffamatoires et calomnieuses d’un invité de l’émission vis-à-vis des membres du comité. L’animateur, n’ayant pas fait preuve de professionnalisme devant ces déclarations, devait empêcher tous propos malveillants, et affirmer que la chaîne se dégage de toute responsabilité vis-à-vis de ce type de déclarations », indique le communiqué.

Selon l’ARAV, la correspondance du président du comité a fait référence également à « la chaîne privée Echourouk TV laquelle continue d’employer des déclarations démenties et en faire un référentiel dans les divers débat dès que le sujet de la mouture de la Constitution est évoqué.

Après avoir recommandé la couverture médiatique lors du débat sur la mouture de la Constitution face à ces dépassements professionnels, l’ARAV « a convoqué la responsable de la chaîne privée Beur TV, à son siège, et l’a astreint à présenter ses excuses au nom de la chaîne au comité des experts et à son président », a précisé la même source, relevant que « le président de l’ARAV a rappelé à la responsable l’impératif respect des règles juridiques et de la déontologie professionnelle ».

Le responsable de la chaîne Echourouk TV a également été contacté pour l’inviter à ne plus recourir aux déclarations démenties. Ce dernier s’est engagé à mettre tout en œuvre aux fins de présenter un travail professionnel en élargissant de manière démocratique le cercle du débat constructif dans le respect de la différence quelles qu’en soient les divergences, a conclu le communiqué.

Input your search keywords and press Enter.