Monday, October 2020

Necib: 66% de taux de remplissage des barrages et 96% de taux de raccordement aux réseaux d’assainissement à Tamanrasset

Le ministre des Ressources en Eau, Hocine Necib a affirmé jeudi à Alger que le taux de remplissage des barrages a atteint 66%, soit 4,5 milliards m3 et que le taux de raccordement aux réseaux d’assainissement à Tamanrasset était estimé à 96%.

Dans une déclaration à la presse en marge de la séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN) présidée par Said Bouhadja présidant de l’APN, en présence du ministre des Relations avec le Parlement Mahdjoub Bedda, M. Necib a indiqué que le taux de remplissage des barrages a atteint 66% jusqu’à avril 2018, soit 4,5 milliards m3, permettant au secteur une gestion confortable sur plus d’une année.

Le secteur a enregistré une remobilisation des nappes phréatiques au nord et au niveau des hauts plateaux estimée à plus de 200 nappes, grâce aux récentes précipitations, permettant de répondre aux besoins du pays en matière d’eau potable et d’irrigation.

Concernant la distribution d’eau potable, le ministre a indiqué que

«l’année 2017 était  une année exceptionnelle en terme de température, induisant une instabilité en matière de distribution d’eau potable à travers 30 wilayas à des niveaux différents, selon un bilan effectué par le secteur.

M.Necib a fait état de l’établissement d’une feuille de route visant la généralisation de la distribution quotidienne, outre la maitrise de l’instabilité enregistré dans 592 communes à travers 30 wilayas.

Outre son renforcement par une enveloppe financière d’un montant de 31 milliards Da afin de financer le programme complémentaire d’investissement qui a été établi en coordination avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales ainsi que les walis, le secteur a lancé, depuis octobre dernier, plusieurs opérations d’investissements, a précisé le ministre.

«Les procédures qui ont été prises visant l’amélioration du rendement dans le service public nous rendent optimiste par rapport à la saison estivale».

S’agissant de la situation de la gestion du secteur, le ministre a indiqué que 360 communes connaissant un déficit en matière d’alimentation en eau durant l’année dernière bénéficieront d’une distribution quotidienne durant le premier semestre en cours, alors que 220 communes bénéficieront de cette même opération durant le deuxième semestre de l’année en cours.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’objectif tracé visant l’amélioration de l’alimentation en eau potable au niveau de 30 wilaya pour laquelle l’Etat a consacré le budget nécessaire.

Il a assuré que le secteur veille à garantir une meilleur qualité d’eau qui est considéré comme «priorité extrême» puisqu’elle est liée directement à la santé du citoyen.

«Il y’a une organisation et un suivi permanant notamment en matière de prévention contre les maladies transmissibles via les eaux puisque aucun cas n’a été enregistré et nous sommes très satisfait de ces résultats», a-t-il révélé.

Et concernant le  raccordement aux réseaux d’assainissement à Tamanrasset  me ministre a indiqué qu’il était estimé à 96%.

«La longueur du réseau d’assainissement dans la wilaya de Tamanrasset est de 700 km dont 250 km pour la commune de Tamanrasset (chef lieu de wilaya)», précisé le ministre lors d’une séance plénière consacrée aux  questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par le président de l’APN, Said Bouhadja, en présence du ministre des relations avec le Parlement, Mahdjoub Bedda.

Ce réseau, destiné à l’assainissement sanitaire et la station de traitement des eaux usées, devraient, selon le ministre, préserver la santé publique contre les épidémies et les maladies transmissibles par l’eau notamment dans le grand sud.

En outre, M. Nécib a fait savoir que la wilaya de Tamanrasset était dotée d’une station de traitement des eaux usées d’une capacité de 40.000 m3/jour.

A une question sur les préoccupations des habitants de la région de Tighnamait (15 km du chef lieu de wilaya) concernant l’intervention des services concernés pour éliminer les mauvaises odeurs générées par les opérations de traitement des eaux usées dont les résidus sont versés dans une rivière jouxtant les agglomérations, le ministre a fait savoir que le secteur avait finalisé une étude relative à un projet d’extension des canalisations transportant ces eaux, précisant que l’étude avait conclu à évaluation financière de 250 millions de dinars, introduits dans le budget de 2018.

A ce propos, il a mis en avant, le parachèvement des premières démarches relatives à ce projet, ajoutant qu’il a été procédé à l’annonce d’un avis d’appel d’offre national d’une durée de réalisation ne dépassant pas 8 mois.

Le ministre a reconnu l’existence d’un dysfonctionnement au niveau de la station de traitement des eaux traitées, rassurant qu’il s’enquerra personnellement de ce problème lors d’une prochaine visite.

Il a affiché, dans ce sens, la disponibilité de son secteur pour intervenir dans cette wilaya en vue d’assurer les moyens financiers permettant la résolution de ce problème.

Par ailleurs, la wilaya de Tamanrasset a bénéficié en matière des ressources en eau de nombre de projet structurés dans le cadre de la mise en œuvre  du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l’instar du projet du transfert des eaux de Ain Salah à Tamanrasset, outre la réalisation d’infrastructures pour le stockage d’eaux , l’extension des réseaux de distribution de l’eau potable et la réalisation de nouvelles stations de traitement des eaux usées.

Input your search keywords and press Enter.