Sunday, January 2021

Obésité des enfants en Algérie : de la nécessité de revoir le mode alimentaire

Des spécialistes en nutrition, en médecine interne et en psychologie ont été unanimes, dimanche, à appeler à la nécessité de revenir à un mode alimentaire sain afin de juguler le phénomène de l’obésité de l’enfant en Algérie, lequel pourrait connaitre une courbe ascendante compte tenu du modèle de vie des familles.

  Lors d’une journée d’études à la Bibliothèque nationale consacrée au « phénomène de l’obésité chez les enfants » et organisée par l’Association nationale des parents d’élèves et celle des « Décideurs du futur », des spécialistes ont estimé impératif de retourner à des modes alimentaires « sains et naturels » face à aux indicateurs de l’obésité chez les enfants, au cours des dernières années.

Spécialiste en médecine interne à l’établissement de santé de à El-Affroun, le Dr Aouidat Hamida a imputé l’obésité des enfants au mode alimentaire actuel, aussi bien à la maison qu’à l’extérieur, (fast-food, aliments riches en gras, consommation excessive de sucreries, de boissons gazeuses et de jus) auquel il a ajouté l’absence de pratiques sportives.

Ce praticien a fait état d’une propagation « préoccupante » du diabète chez cette frange de la société, notamment celle présentant une obésité.

Abondant dans le même sens, le Dr. Yacef Lamia, chef du service des urgences à l’établissement de santé de Sidi M’Hamed, a mis en garde contre les conséquences « néfastes »de l’obésité si elle n’est pas pris en charge à temps, insistant sur l’importance d’agir pour éviter à l’enfant de passer du surpoids à l’obésité.

La chef de cellule de veille sanitaire au sein de l’Association « Décideurs du Futur », le Dr. Abidat Souad a indiqué que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait décrété l’obésité comme maladie aux conséquences dangereuses sur la santé de la personne, notamment celle de l’enfant.

Elle a fait savoir que l’Association entend, durant l’année en cours, réaliser une étude de terrain pour faire un état des lieux de l’obésité chez les enfants en milieu scolaire.

Le président de l’Association, M. Bachir Messaitfa  a estimé, pour sa part, que les spécialistes de la santé en Algérie sont appelés, à l’horizon 2030, à établir des statistiques et à analyser les données en vue de définir les politiques et les programmes sanitaires à suivre pour accompagner la croissance démographique et l’augmentation du nombre d’enfants scolarisés.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance d’impliquer les associations et la société civile dans un processus de sensibilisation en milieu scolaire et familial pour anticiper cette maladie et d’autres pouvant constituer une menace pour la santé publique.

Input your search keywords and press Enter.